Sommaire
Senior Actu

Vague de froid : appel à la vigilance envers les personnes âgées

Même si la vague de « grands froids » semble derrière nous, les températures particulièrement basses enregistrées au cours des derniers jours ont incité le ministère de la Santé à lance un appel à la « vigilance et à la solidarité envers les personnes les plus fragiles » et notamment envers les aînés.


Comme le souligne le communiqué du ministère, « les informations fournies par les réseaux d’urgentistes, analysées par l’institut de veille sanitaire (InVS), signalent une augmentation significative du nombre de personnes vulnérables, notamment âgées, accueillies dans les services d’urgence pour des pathologies diverses, et notamment des symptômes de déshydratation ».

Ces personnes ont en commun d’être restées plusieurs jours isolées à leur domicile, sans sortir, en raison des conditions climatiques.

En conséquence, la ministre, Roselyne Bachelot-Narquin appelle chacun à faire preuve de vigilance et de solidarité envers les personnes vulnérables de son entourage et en particulier envers les personnes âgées, notamment en leur rendant visite ou en prenant de leurs nouvelles.

Elle a par ailleurs demandé la diffusion, dès samedi soir, d’un message radio de prévention.

De son côté, l’AD-PA, structure regroupant les directeurs de services à domicile et établissements pour personnes âgées, dans un communiqué, « s'inquiète de la pratique de l'Etat qui consiste à se préoccuper de nos aînés fragilisés surtout quand ils affluent aux urgences ou meurent en grand nombre ».

Et de préciser : « en période de froid comme de canicule, la situation critique de nombre de nos aînés ne fait que révéler l'insuffisance des politiques publiques les concernant. La Cour des Comptes dans son rapport de 2005 indique que les besoins des personnes âgées fragilisées ne sont couverts qu'à moitié : cela signifie concrètement que beaucoup sont peu aidées et que certaines sont totalement isolées et vivent dans des situations inacceptables chez elles, d'autant plus si elles souffrent de dépression ou de troubles de type Alzheimer ».

Et l’association de conclure qu’« alerter la population n'est jamais inutile mais reste très clairement insuffisant, précisément car les personnes concernées sont le plus souvent sans famille et sans relation de voisinage. L'essentiel est que les Pouvoirs Publics annoncent comment ils vont améliorer les aides aux personnes âgées à domicile et en établissement afin que les situations d'alerte ne se reproduisent pas chaque hiver et chaque été ».


Publié le Lundi 12 Janvier 2009 dans la rubrique Social | Lu 5087 fois