Sommaire
Senior Actu

Vaccin contre la grippe : les seniors et les personnes fragiles ne doivent plus attendre

Alors que les premiers cas de grippe sont arrivés, l’Assurance Maladie rappelle que les populations les plus fragiles –dont les seniors de plus de 65 ans- sont exposées aux complications de cette pathologie. Elle leur recommande donc de ne plus attendre pour se faire vacciner.


Selon le communiqué de l'Assurance Maladie, la vaccination constitue, en effet, le seul moyen de se protéger efficacement contre la grippe. Et de rappeler que pour ces populations, la vaccination est prise en charge à 100%. Le bon de prise en charge (voir encadré ci-dessous) qui leur a été envoyé par l’Assurance Maladie est valable jusqu’au 31 décembre 2007.

L’Assurance Maladie rappelle, par ailleurs, que le rôle du médecin traitant est essentiel en matière de prescription initiale de la vaccination antigrippale pour les personnes de 65 ans et plus ou souffrant de certaines maladies chroniques.

« Le médecin traitant est le seul à pouvoir juger de l’opportunité de la vaccination pour ses patients » et il est « l’interlocuteur privilégié pour les accompagner dans cette démarche ».

La liste des personnes pour lesquelles le vaccin est pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie :
– Les personnes âgées de 65 ans et plus.
– Les personnes de moins de 65 ans atteintes de l’une des maladies chroniques (ALD) suivantes :
. Diabète de type 1 et diabète de type 2
. Insuffisance cardiaque grave, troubles du rythme graves, cardiopathies valvulaires graves, cardiopathies congénitales graves
. Insuffisance respiratoire chronique grave
. Accident vasculaire cérébral invalidant
. Forme grave des affections neurologiques et musculaires (dont myopathie), épilepsie grave
. Déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé, infection par le virus de l’immunodéficience humaine*
. Néphropathies chroniques graves et syndromes néphrotiques primitifs
. Drépanocytose
. Mucoviscidose
– Les personnes atteintes de tous types d’asthme ou de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) quelque soit leur âge.
– Les enfants et adolescents (de 6 mois à 18 ans) dont l’état de santé nécessite un traitement prolongé par l’acide acétylsalicylique (essentiellement pour syndrome de Kawasaki.

Le bon de prise en charge : mode d'emploi

Le formulaire est constitué de deux volets.

Le premier volet concerne la prise en charge du vaccin antigrippal et doit être rempli par le médecin traitant pour la prescription et le pharmacien pour la délivrance du vaccin.

Le second volet concerne la prescription de l’injection du vaccin. Il permet au médecin, s’il le souhaite, de prescrire l’injection par un(e) infirmier(ère). Le bon de prise en charge est valable jusqu’au 31 décembre 2007. Pour l’hiver 2007-2008, 9.058.784 bons de prise en charge ont été envoyés par l’Assurance Maladie.

*Pour les personnes atteintes du VIH, il appartient au médecin traitant de décider, au cas par cas, de l’opportunité de la vaccination.

Source : Assurance Maladie


Publié le Jeudi 15 Novembre 2007 dans la rubrique Santé | Lu 4150 fois