Sommaire
Senior Actu

VIH et alimentation : 14 recettes pour mieux vieillir et mieux vivre avec la maladie...

Le grand chef Yves Camdeborde (l’un des jurés de l’émission Master Chef) propose un livre gratuit (édité à 3.000 exemplaires) de quatorze recettes diététiques à destination des personnes vivant avec le VIH. Un ouvrage qui vise à aider les malades à mieux se nourrir et ainsi, éviter les complications –notamment cardiovasculaires- dues à une mauvaise alimentation.


VIH et alimentation : 14 recettes pour mieux vieillir et mieux vivre avec la maladie...
Au cours de l’infection VIH traitée par association d’antirétroviraux, on observe parfois une dyslipidémie, à savoir une élévation anormale du cholestérol et/ou des triglycérides sanguins qui peut réduire l'espérance de vie... pourtant allongée par les résultats obtenus grâce aux traitements médicaux, toujours plus performants.
 
Parmi les mesures recommandées, l'éducation diététique s’impose comme la solution de prévention des maladies cardiovasculaires. Pour faciliter l’approche personnelle de la gestion des facteurs de risque modifiables, le célèbre chef Yves Camdeborde offre son expérience au service des personnes vivant avec le VIH en composant 42 « petits plats » délicieux, faciles à réaliser mais surtout, respectant les règles de l'art diététique et nutritionnel, prônées par le Docteur Jean-Michel Lecerf. 
 
Manger équilibré, pratiquer quotidiennement de l'exercice... il est parfois difficile d’ajouter de nouvelles contraintes dans un quotidien déjà (sur)chargé ! C'est à ce défi que souhaite répond Yves Camdeborde avec ce livre.
 
Pour imaginer ces 14 repas -composés chacun d'une entrée, d'un plat et d'un dessert- le chef a fait appel à un champs sémantique emprunté au réel (pas de termes techniques rédhibitoires) et des plats qui respectent le rythme des saisons – concombre et courgettes façon tzatziki, maquereau au vin blanc et coings rôtis pour l'été ou potage de poireaux, pomme de terre et morue, brochette de canard, banane, champignon marinée sauce soja et pots de crème à la verveine pour les premiers froids de l'automne. Ici, les fruits et légumes conseillés couvrent les quatre saisons. Ainsi, derrière ces deux semaines de déjeuner (ou dîner !) proposées se cache une année de plaisir en cuisine !

Les bienfaits de l'huile de noisette

Appartenant à la famille des oléagineux, la noisette présente une teneur élevée en acides gras mono insaturés reconnus pour favoriser une diminution du cholestérol total et notamment du mauvais cholestérol -le LDL- sans pour autant réduire le bon cholestérol –le HDL. Appréciée pour sa finesse et son parfum exquis, l’huile de noisette est idéale pour assaisonner les salades (de tomates ou de pâtes), parfumer un poisson ou des fruits de mer mais aussi pour la cuisson de légumes et la confection de pâtisseries. C'est le choix d'Yves Camdeborde qui l'aime aussi bien en vinaigrette que pour faire revenir des carottes ou encore cuire des blancs de poulet mais aussi aromatiser un canard !
 
Le plus de l'ouvrage ? Les repères et conseils hygiéno-diététiques du Docteur Jean-Michel Lecerf destinés à garder la forme grâce à des astuces simples, faciles à mettre en œuvre et qui ne nécessitent pas de grande révolution au quotidien : utiliser l'eau de cuisson des légumes pour concocter ses soupes, manger la peau (préalablement nettoyée) des pommes et des poires, privilégier le pain complet, peler la volaille, etc.
 
Liberté est bien sûr offerte au lecteur de placer le curseur un peu plus haut en privilégiant les aliments bios, la cuisson à l'eau, en investissant dans un podomètre pour compter ses pas,  etc.

Tiré en 3000 exemplaires, l'ouvrage sera gracieusement remis par l'association Actif Santé sur demande par courrier au 109 rue Orfila, Paris 20ème.

Yves Camdeborde en quelques mots

Né le 7 décembre 1964 à Pau, Yves Camdeborde est un cuisinier amoureux du métier, dont l'accent du terroir suffit à ouvrir l'appétit en évoquant l'authenticité, la bonne chair et la gourmandise. Élevé dans une ferme familiale, entouré d'animaux et de potagers, il quitte l'école à 14 ans pour « filer en cuisine », sort premier de son CAP où il apprend la rigueur, le respect et la discipline du métier. En 1981, à 17 ans, il « monte à la Capitale » où il intègre les cuisines du Ritz en tant que second commis et fait la rencontre qui va changer sa vie, Christian Constant, son père spirituel qui lui ouvrira en 1987 les portes des Ambassadeurs, le restaurant du mythique palace Le Crillon, comme sous-chef. Il y apprend la philosophie de la perfection.
 
En 1992, Yves Camdeborde ouvre à Paris son premier restaurant, dans l'idée de « se régaler », d'où son nom La Régalade. Succès fulgurant pour ce nouveau concept mariant gastronomie et bistrot. Une dizaine d'années après, Yves Camdeborde vend tout pour se réinventer, ailleurs. Avec sa femme Claudine, ils tombent amoureux d'un hôtel parisien à St Germain des Près dans le quartier de l'Odéon, le Relais St Germain, qu'ils transforment en 4 étoiles. Il en profite pour inventer un nouveau concept : le bar à hors d’œuvres.
 
Parmi ses nombreuses occupations et activités, il a été l'un des jurés de l'émission de télé-réalité MasterChef  et, plus récemment, co-auteur d'une bande dessinée qui rend hommage à la chaîne alimentaire. Il compte à son actif trois restaurants : à Pau, sa ville natale, une brasserie appelée L'Aragon ; à St Jean de Luz, Le Suisse et à Paris, le Comptoir du relais, bistrot brasserie, et L'Avant-Comptoir, délicieux bar à tapas à la française, dans le quartier de l'Odéon.


Publié le Jeudi 9 Avril 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1566 fois