Sommaire
Senior Actu

Une vie sexuelle épanouie après 50 ans : les conseils d'une spécialiste pour retrouver le désir

Que vous soyez trop fatigué, trop stressé, occupé ou rongé par l’ennui pour avoir des relations sexuelles satisfaisantes, Diane Brouillette, sexologue clinicienne, confirme qu’il est important, pour redonner à votre relation un nouveau souffle de vie, de planifier du temps pour la relation, du temps de qualité, dans un cadre de plaisir et de détente. Une soirée par semaine, une journée ou fin de semaine en amoureux, idéalement quatre fois par année, à chaque saison, est une excellente façon de retrouver une intimité dans le couple, le meilleur des aphrodisiaques en fait.


Mme Brouillette affirme que bien qu’il soit possible que les baby-boomers planifient des moments intimes, la vie trépidante et stressante d’aujourd’hui rime trop souvent avec rendez-vous manqués. « Il faut alors se questionner sur les causes expliquant ces situations d’évitement des relations sexuelles. Le désir sexuel est facile à empoisonner », explique-t-elle.

« Y a-t-il de la frustration, colère, culpabilité, gêne, ou un problème sexuel qui éloignent le désir de se rapprocher intimement ? On sait, entre autres, que plus d’un homme sur trois souffre de troubles de l’érection significatifs après 40 ans. L’homme préfère alors éviter tout rapprochement sexuel et même affectif. L’homme et la femme en souffriront. Parlez-en à votre partenaire, et à votre médecin s’il y a présence de dysfonctions sexuelles chez l’un ou l’autre des conjoints. Il y a des solutions très efficaces en cas de difficulté érectile. »

Selon la sexologue, « un autre facteur qui vient compliquer la réalité est que, après environ un an ou deux, les relations sexuelles deviennent routinières pour la plupart des couples. Le sexe peut être satisfaisant, mais il devient souvent monotone et même ennuyant. Des études ont démontré que derrière ce constat, il existait une explication purement chimique. Durant la première ou la deuxième année de vie commune, le corps est submergé de substances euphorisantes, excitantes, palpitantes qui font battre notre cœur à toute vitesse lorsque l’on est attiré par l’autre. Après ce délai, le corps est envahit par des hormones qui amènent des sensations associées au calme, à l’attachement, à la sécurité en présence de l’autre. Ces changements sont inévitables, la sexualité se transforme, moins excitante mais plus rassurante. »

L’étude mandatée par Pfizer Canada, « Les baby-boomers au lit »*, va dans le même sens. Elle révèle que les baby-boomers sont favorables aux suggestions qui pourraient pimenter leur vie sexuelle, la majorité avoue ne pas favoriser l’intégration de leurs fantasmes sexuels à leur vie sentimentale. « Les fantasmes font parti du jardin secret de chaque individu, peu désire les partager ou les actualiser », rappelle Diane Brouillette.

Que prescrit, entre autre, Mme Brouillette quand le stress et le rythme de vie altèrent l’intimité sexuelle ? « Une mise au point conjugale, idéalement d’une durée de 24 à 48 heures, entièrement dédiée à se retrouver dans l’intimité, à communiquer verbalement et sensuellement dans un contexte de plaisir partagé et de détente, est le meilleur des passages vers le désir sexuel ». La sexualité a des besoins pour bien fonctionner : se sentir désirée comme femme et homme, se sentir aimé par l’autre. « Il a été démontré qu’une sexualité satisfaisante dans un couple stable est associée au bien-être physique et émotif des individus », ajoute-t-elle.

« Avoir une excitation sexuelle et un orgasme déclanchent la production de substances calmantes, les endorphines, et d’attachement à l’être aimé, l’ocytocine. La vie nous éloigne souvent de nos relations. Ces moments d’intimité conjugale nous font réaliser à quel point vous appréciez votre partenaire. Ils vous donnent l’occasion de choisir à nouveau votre partenaire de vie. C’est pourquoi il est essentiel d’y focaliser notre attention quelques fois par année. Maintenir un rythme régulier de contacts affectueux et sexuels aide à nourrir le désir dans le couple. Planifiez-le dans votre agenda. Vous risquez moins de passer à côté. »

* « Les baby-boomers au lit » est un sondage Ipsos-Reid mené auprès de 2 498 personnes canadiennes âgées de 40 à 64 ans et mandaté par Pfizer Canada, le fabricant de Viagra.

Diane Brouillette considère cette nouvelle très encourageante et offre quelques conseils pour faire de ce moment privilégié une réussite assurée :

• Planifiez votre rendez-vous suffisamment à l’avance. L’anticipation de ce moment procure en soi du plaisir.

• Réservez une gardienne, s’il y a des enfants en bas âge, et un endroit qui plaira aux deux conjoints. Cela évite d’abandonner le projet.

• Expliquez à votre partenaire en quoi vous avez besoin de passer du temps de qualité à ses côtés – un cadeau de couple !

• Une excellente façon de vous mettre dans l’ambiance est de débuter votre sortie ou week-end par un échange de cadeaux. Évitez les folles dépenses. Dans cette situation, le vieil adage « C’est la pensée qui compte » prend tout son sens. Voici quelques exemples : un CD compilation des chansons préférées de votre partenaire, carte ou lettre d’amour.

• « La principale erreur que les gens commettent, c’est de penser qu’une escapade amoureuse se passe nécessairement et immédiatement sous les draps. Voilà une stratégie à revoir », explique Mme Brouillette. « Votre week-end d’amoureux devrait, d’abord et avant tout, se baser sur l’intimité émotive et la sensualité. Bien que cela puisse sembler étrange, il faut s’éloigner temporairement du sexe pour mieux s’en rapprocher. »

• Évitez de mettre de la pression sexuelle, ou d’avoir des attentes sexuelles spécifiques, ce qui risque d’éteindre le désir et de provoquer encore plus de stress chez une personne au prise avec une difficulté sexuelle. Parlez davantage de votre désir de partager un moment de plaisir. La sexualité est bien plus qu’un orgasme. La sexualité n’est pas une performance, il n’y a pas à battre des records. C’est de partager un moment de plaisir intime, physique et émotif. La génitalité suivra, mais peut-être pas lors de cette sortie.

• Soyez flexible et ouvert à des scénarios érotiques variés. Jouez à explorer et toucher pour ce simple plaisir, sans demande ou attente génitales. Créez une ambiance qui vous ressemble. Apportez des bougies, savons et huiles de bain parfumés, lubrifiant à base d’eau pour les femmes ménopausées qui auraient de la difficulté à lubrifier, huiles à massage, musiques romantiques, aliments qui éveilleront vos sens (chocolat, vin/champagne, fruits, etc.), ou même des jouets sexuels (la majorité des gens affirment être prêts à essayer un nouveau jouet sous la couverture) si vous aimez.

• Planifiez votre soirée, journée ou escapade, surprenez-vous l’un l’autre. Débutez en partageant un plaisir, par exemple faire une marche avec l’être aimé. Il pourrait aussi s’agir d’un film romantique, d’un souper dans un restaurant chaleureux, d’une visite au musée, d’une chasse aux antiquaires, de la pratique d’une nouvelle activité… écoutez vos coeurs. Pratiquez cette activité sous le signe de la détente et du plaisir donne un second souffle à l’intimité, une étape cruciale dans l’atteinte d’une vie sexuelle plus épanouie.

• Évitez de parler d’argent, de problèmes familiaux ou d’obligations. Entamez plutôt des conversations plus inspirantes.

• Prévoyez des périodes de relaxation, une sieste.

• Si possible, éloignez-vous de la maison –cette dernière procure souvent des distractions et vous rappelle aux obligations quotidiennes.

• Séduisez-vous durant la semaine précédant votre escapade. Complimentez-vous, portez des vêtements ou sous-vêtements sensuels. Peut-être même abstenez-vous de toute relation sexuelle. Ceci aidera à passer du mode « pénétration » au mode « sensualité », tout en laissant monter le désir.

• Les besoins sexuels changent avec l’âge, communiquez-les. Augmentez la stimulation et trouvez des positions confortables.

• Adaptez votre sexualité à des nouvelles contraintes découlant de l’âge : fatigue, maladies, médicaments, ménopause, andropause.

• S’il y a présence de difficulté érectile, prévoyez apporter un médicament contre la dysfonction érectile. La femme peut même l’offrir à son conjoint sur un plateau. Mettez une touche humoristique à ce moment.

Guide du couple : retour à la réalité

Le retour à votre réalité quotidienne est tout aussi important que les moments passés à l’extérieur de votre foyer et devrait se faire de façon graduelle. Au petit-déjeuner, exprimez à votre partenaire, verbalement ou par écrit, ce que votre séjour en amoureux a représenté pour vous. Profitez de l’occasion pour planifier votre prochaine escapade. Si possible, sortez vos agendas et réservez un autre week-end ou 24 heures en amoureux.


Publié le Vendredi 13 Octobre 2006 dans la rubrique Bien-être | Lu 32313 fois