Sommaire
Senior Actu

Une semaine pour lutter contre les chutes des seniors canadiens

Depuis hier et jusqu’au 12 novembre prochain, se tient au Canada, la 17ème Semaine nationale annuelle de la sécurité des aînés organisée par le Conseil canadien de la sécurité qui met plus particulièrement l'accent sur la prévention des blessures chez les seniors.


Le thème retenu cette année « Il est facile de rendre votre chez-soi plus sûr » espère encourager les seniors et leurs soignants à éliminer les éléments qui risquent de causer une chute ou un autre type d'accident dans leurs lieux de résidence.

D’ailleurs, afin de souligner l'événement, un rapport téléchargeable sur les chutes des aînés est présenté à l'occasion de la Conférence canadienne sur la prévention des traumatismes et la promotion de la sécurité qui se tient actuellement à Halifax (Nouvelle-Écosse) et se termine demain.

Ce rapport de l'Agence de santé publique du Canada présente une analyse détaillée des données nationales sur les blessures et les décès associés à une chute chez les Canadiens de 65 ans et plus. On y fait état des facteurs de risques et des pratiques exemplaires pour prévenir les blessures chez les aînés vivant dans la collectivité ou en établissement.

Rappelons que les chutes constituent le plus grand risque pour la santé des seniors. Ainsi, les aînés sont plus susceptibles de chuter dans un escalier que les jeunes adultes et risquent plus de se blesser grièvement lors d'une chute. Ces dernières causent d'ailleurs près des deux tiers des blessures qui requièrent une hospitalisation chez les personnes de 65 ans et plus et représentent la principale cause de blessures mortelles chez les personnes âgées.

Un aîné canadien sur trois (1,3 million) est victime d'une chute chaque année. Compte tenu de l'ampleur du problème, il est important pour les seniors, mais aussi pour leurs soignants, d'apprendre comment prévenir ces chutes. Il suffit souvent de quelques minutes pour vérifier le domicile des personnes âgées en vue de prévenir les blessures.

Il y a 14 dangers dans cette image

Seniors : les chutes et leurs conséquences

Lorsqu’un senior chute et se brise le col du fémur, plus il est âgé, moins ses chances de survie sont élevées. Ainsi, alors que presque 100% des quinquagénaires s’en remettent et survivent au-delà d’un an, dès que l’on avance en âge, les pourcentages décroissent assez rapidement : de 50 à 70 ans les chances de survie au-delà d’un an sont de 90 à 100%, chez les octogénaires, les pourcentages se situent entre 80 et 90% et pour les personnes de plus de 90 ans, de 70 à 80%.

Toutefois, même les plus chanceux, qui parviennent à s’en sortir, voient leur conditions de vie s’en ressentir. Si plus de la moitié (54%) des personnes âgées interrogées indique qu’elles sortaient de chez elles non accompagnées avant leur chute, au-delà d’un an, uniquement une sur trois s’aventure encore seule dans la rue. 29% prenaient les transports en commun avant l’accident, elles ne sont plus que 17% un an après. Enfin, si un quart se promenait sans assistance dans leur quartier, elles ne sont plus que 14% après leur fracture.

Pour en savoir plus sur les chutes des seniors, lire aussi :

Un programme régional de prévention des chutes chez les seniors de plus de 65 ans
Rediffusion de la campagne de prévention des chutes chez les personnes âgées sur TF1


Publié le Lundi 7 Novembre 2005 dans la rubrique Divers | Lu 9382 fois