Sommaire
Senior Actu

Une nonagénaire lègue 4 millions d’euros à la mairie de Châlons-sur-Saône

A quelques jours de Noël, voici une belle histoire. En effet, la municipalité de Châlons-sur-Saône (Saône-et-Loire) vient de recevoir en héritage, la somme de 4 millions d’euros léguée par une nonagénaire, indique un récent article du Journal de Saône-et-Loire.


La vieille dame, pharmacienne à la retraite, décédée en juillet dernier à l’âge de 90 ans a décidé de léguer l’ensemble de ses biens estimés à 4 millions d’euros au centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville de Châlons-sur-Saône.

La ville a décidé d’employer cette somme –plus que rondelette- pour « renforcer ses politiques sociales » précise l’article du Journal de Saône-et-Loire.

La municipalité envisage, en remerciement, de donner le nom de Jeanne Parent -la généreuse donatrice-, à une rue ou à un bâtiment public de Châlons-sur-Saône, précise de son côté une dépêche de l’AFP.

Profitons de cette petite histoire pour rappeler le rôle des CCAS

Le CCAS anime une action générale de prévention et de développement social dans la commune en liaison avec les institutions publiques et privées. Il est de ce fait l'institution locale de l'action sociale par excellence.

A ce titre, il développe différentes activités et missions légales ou facultatives, directement orientées vers les populations concernées : aide et accompagnement des personnes âgées, aides aux personnes handicapées, aux enfants, aux familles en difficulté, lutte contre les exclusions...
- il gère des équipements et services : crèches, haltes-garderie, centres aérés, établissements et services pour personnes âgées, centres sociaux, etc,
-il apporte son soutien technique et financier à des actions sociales d'intérêt communal gérées par le secteur privé,
- il participe à l'instruction des demandes d'aide sociale légale (aide médicale, RSA, aide aux personnes âgées…) et les transmet aux autorités décisionnelles compétentes telles que le conseil général, la préfecture ou les organismes de sécurité sociale,
- il intervient également dans l'aide sociale facultative qui constitue souvent l'essentiel de la politique sociale de la commune : secours d'urgence, prêts sans intérêt, colis alimentaires, chèques d'accompagnement personnalisé, etc.,
- il peut être délégataire de compétences sociales globales sur le territoire communal par convention avec le conseil général.

Source : UNCCAS


Publié le Vendredi 18 Décembre 2009 dans la rubrique Divers | Lu 2977 fois