Sommaire
Senior Actu

Une maison de retraite de l’Essonne dans la tourmente

Suite aux dysfonctionnement dénoncés par les familles des résidents d’une maison de retraite de Massy (Essonnes), les services de l’Etat ont réalisé une inspection surprise dans cet établissement. L’Adehpa, association de directeurs d'établissements publics, associatifs et commerciaux en profite pour rappeler que cette situation est "un révélateur des retard français en la matière".


Comme l’a indiqué le quotidien Le Parisien, une vingtaine de proches des résidents de la maison de retraite La Citadine de Massy (91) ont alerté les autorités, tous dénonçant de « graves négligences » dans la prise en charge des patients, témoignages confirmés semble-t-il, par des médecins généralistes locaux : problèmes d'hygiène ou erreurs dans la distribution des médicaments.

Cette semaine, les services de l’Etat ont donc finalement inspecté les lieux et les conditions de vie des résidents lors d’une visite surprise. Cette dernière a cependant été jugée trop tardive par les familles qui craignent de surcroît, que cette inspection ne change rien.

Au delà de quelques erreurs possibles de cet établissement sur lesquelles l’ADEHPA n’a pas à se prononcer, l’Association tient à rappeler que les difficultés pointées par les familles des résidents de la maison de retraite de Massy (91) sont vécues fréquemment par les personnes âgées fragilisées vivant en établissement ou à domicile : manque de personnel ; difficultés de recrutement d’infirmiers ; chutes sans qu’un professionnel intervienne aussi vite que souhaitable ; douche hebdomadaire et non quotidienne et enfin, coût élevé supporté par les résidents et leurs familles.

Et de rappeler que la « Cour des Compte a souligné dans son récent rapport que les besoins des personnes âgées à domicile ne sont couverts qu’à moitié ; ainsi, le nombre de personnels en établissement en France est de 4 pour 10 personnes âgées contre 8 pour 10 en Allemagne, Autriche ou Pays Bas et 10 à 12 pour 10 en Suisse, Suède ou Danemark ; ainsi, les établissements restent très coûteux pour les personnes âgées et leurs familles qui supportent 60% du coût de la structure ».

« Au delà de la nécessaire évaluation des prestations de chaque structure, c’est une grande réflexion nationale qui doit être engagée pour rattraper les retards français » conclut l’association.

Rappel :

Après quelques mois de fonctionnement de son site provisoire, l’ADEHPA dispose désormais de son site Internet. Il s’adresse à ses 1.800 adhérents, aux professionnels du secteur désireux de faire plus ample connaissance avec l’association, ainsi qu’aux medias.

Au sommaire : présentation, finalités, actions nationales et internationales, organigramme, coordonnées des correspondants régionaux et départementaux, petites annonces, agenda, partenariats, liens utiles …

Le site publie également « La Lettre de l’ADEHPA » qui relate l’actualité du secteur (réglementation, rapports, projets …) et offre services, conseils,informations pratiques ...


Publié le Vendredi 10 Mars 2006 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 9050 fois