Sommaire
Senior Actu

Une grande enquête canadienne sur l’emploi du temps des personnes âgées de 55 ans et plus

Selon une récente étude réalisée par Statistique Canada, organisme central de la statistique du pays, les personnes âgées de 55 à 64 ans sont plus nombreuses à travailler plus longtemps au cours de leur vie (environ une heure supplémentaire par jour par rapport à 98) et ont en revanche, réservé moins de temps aux activités de loisir en 2005.


En fait, au cours de la dernière décennie environ, les habitudes en ce qui concerne l'emploi du temps des Canadiens âgés se sont modifiées, parfois de façon significative. L'étude, qui est fondée sur des données de l'Enquête sociale générale (ESG) sur l'emploi du temps de 2005, montre que les hommes et les femmes âgés modifient différemment leur emploi du temps au fil des années.

Par exemple, chez les hommes de 55 à 64 ans, l'augmentation du travail rémunéré (celui-ci passant de 3,2 heures par jour en moyenne à 4,4) s'est accompagnée d'une diminution du temps consacré à la fois au travail non rémunéré et aux loisirs actifs. En 2005, ces hommes se sont adonnés à des loisirs actifs pendant 3,5 heures par jour en moyenne, soit une demi-heure de moins qu'ils ne le faisaient en 1998. Au cours de cette période, le temps alloué au travail non rémunéré est passé de 3,4 à 3,1 heures par jour en moyenne.

Chez les femmes du même âge, la plus grande répercussion de leur emploi du temps fut une réduction de plus d'une demi-heure par jour au temps qu'elles réservaient aux loisirs actifs. Elles allouaient la plus grande partie de leur temps à effectuer du travail non rémunéré (environ 4,8 heures par jour en moyenne), soit exactement la même durée qu'en 1998 et en 1992. En 2005, elles ont consacré 2,4 heures par jour en moyenne au travail rémunéré, en hausse d'environ une heure par rapport à 1992. Toutefois, leur temps pour les loisirs actifs est passé de 4,3 heures à 3,6 heures.

Les estimations de l'utilisation du temps de l'étude reposent sur des renseignements recueillis l'an dernier au cours de l'ESG. Environ 6.550 répondants de 55 ans et plus ont fourni un compte rendu complet de toutes les activités effectuées la journée précédant celle où ils ont été interviewés dans le cadre de l'Enquête. Les durées moyennes de temps alloué à ces activités ont été calculées sur une période de sept jours.

Les conclusions de l'enquête sur l'emploi du temps correspondent à celles de l'Enquête sur la population active, révélant que la situation de l'emploi des travailleurs âgés de 55 ans et plus s'améliore.

En 2005, les deux tiers (68 %) des hommes âgés de 55 à 64 ans avaient un emploi, alors que c'était le cas de 59 % d'entre eux en 1998. Parmi leurs homologues de sexe féminin, 51 % avaient un emploi en 2005, comparativement à 41 % six ans auparavant.

Les personnes âgées de 65 à 74 ans occupent leur journée de façon différente

Lorsque les hommes et les femmes prennent leur retraite, ils occupent leurs journées de façon différente. Par exemple, les gens de 65 à 74 ans consacrent beaucoup moins de temps au travail rémunéré qu'ils ne le faisaient lorsqu'ils avaient entre 55 et 64 ans. Toutefois, le temps qu'ils réservent au travail non rémunéré effectué à la maison ainsi qu'aux loisirs augmente.

En 2005, les hommes de ce groupe d'âge ont consacré environ une heure par jour en moyenne au travail rémunéré, soit beaucoup moins que les 4,4 heures enregistrées par les 55 à 64 ans. Par ailleurs, ils ont passé 3,9 heures en moyenne à effectuer du travail non rémunéré en 2005, soit plus que les 3,1 heures du groupe des plus jeunes.

Les hommes faisant partie du groupe des personnes les plus âgées ont consacré 4,1 heures en moyenne aux loisirs actifs l'an dernier, contre 3,5 heures pour ceux qui appartenaient au groupe le plus jeune. Ils ont également réservé une heure complète par jour de plus que le groupe des plus jeunes aux « loisirs passifs », comme la lecture ou l'écoute de la télévision.

En ce qui concerne les femmes, par contre, le temps consacré au travail rémunéré est passé à moins d'une demi-heure en moyenne. Les femmes du groupe le plus âgé allouaient une demi-heure de plus par jour aux loisirs actifs et près d'une heure complète de plus aux loisirs passifs. Le temps qu'elles consacraient au travail non rémunéré est demeuré stable à 4,8 heures en moyenne en 2005, soit la même durée que leurs homologues plus jeunes.

Cette enquête a révélé que seules les habitudes en matière d'emploi du temps du groupe des 65 à 74 ans n'ont pas changé beaucoup entre 1992 et 2005. Il s'est produit pour ces gens une petite augmentation du temps consacré au travail rémunéré et une petite diminution correspondante accordée aux loisirs.

Satisfaction envers la vie parmi les personnes âgées

Il est généralement reconnu que la santé est une ressource clé pour bien vieillir. Il a été constaté aussi qu'il s'agit d'un bon indicateur prévisionnel du degré d'activité des gens et du genre d'activités auxquelles ils s'adonnent.

Par conséquent, l'ESG a demandé aux répondants d'indiquer sur une échelle de un à cinq à quel point ils se sentaient en santé. Les répondants ont aussi été priés de coter la satisfaction qu'ils éprouvaient à l'égard de la vie en général.

Selon l'étude, environ le cinquième des hommes et des femmes de 55 à 64 ans et de 65 à 74 ans se sont dits à la fois satisfaits de leur vie et en bonne santé. À l'autre extrémité de l'échelle, 4 hommes et femmes âgés de 55 à 64 ans et de 65 à 74 ans sur 10 se sont dits insatisfaits de leur vie en général et ont déclaré ne pas se sentir en santé.

En outre, 40 % des Canadiens plus âgés ont déclarés diverses combinaisons relatives au taux de satisfaction envers la vie et au niveau de santé. Certains ont dit être en santé, mais ne pas être satisfaits de leur vie. D'autres ont dit être satisfaits de leur vie, mais ne pas se sentir en santé. Cela signifie que les gens n'ont pas besoin d'être en bonne santé pour être satisfaits de leur vie, et que la bonne santé ne garantit pas un niveau élevé de satisfaction.

Si l'on se fonde sur les cotes attribuées en ce qui concerne la satisfaction à l'égard de la vie, l'étude montre qu'il n'existe pas d'ensemble optimal d'activités convenant à tous. En règle générale, les femmes en santé et satisfaites de leur vie qui étaient en âge de travailler effectuaient moins de travail rémunéré que leurs homologues en santé et moins satisfaites, et réservaient plus de temps aux loisirs actifs, comme les activités physiques et cognitives, que ces dernières. Dans le cas des hommes satisfaits et en santé, aucun ensemble d'activités uniformes n'a été dégagé parmi tous les groupes d'âge.

Les hommes et les femmes les moins en santé et les moins satisfaits étaient ceux qui consacraient le plus de temps aux loisirs passifs, et ce, dans tous les groupes d'âge.


Publié le Vendredi 28 Juillet 2006 dans la rubrique Société | Lu 2285 fois