Sommaire
Senior Actu

Une compagnie aérienne refuse de prêter une de ses chaises roulantes à une personne âgée

A son arrivée à l’aéroport de Melbourne (Australie) le 23 janvier dernier, une femme de 70 ans qui venait juste de subir une intervention chirurgicale du dos et qui avait d’énormes difficultés à se déplacer, n’a pas été autorisée à utiliser l’une des chaises roulantes de la compagnie aérienne Qantas, sous prétexte qu’il était interdit de sortir ces sièges de l’aérogare.


La vieille dame, June Lewis venait d’assister à Melbourne au mariage de sa petite-fille, alors qu’elle était encore affaiblie par son opération de la colonne vertébrale. Equipée d’un corset, il lui était très difficile et particulièrement douloureux de marcher, même sur de courtes distances.

Lorsque le fils de Mme Lewis a raccompagné ses parents à l’aéroport pour qu’ils reprennent l’avion de la Qantas pour retourner sur Sydney, il a demandé à l’un des employés de la compagnie s’il pouvait utiliser l’une de leurs chaises roulantes pour transporter sa mère de son véhicule à l’enregistrement des bagages.

L’employé lui aurait alors répondu qu’il était interdit de sortir les chaises roulantes du terminal et que si sa mère était si malade, elle devrait être équipée de son propre siège. Malheureusement, le coffre de la voiture de son fils étant plein (valises des parents et déambulateur de la vieille dame), ce dernier n’avait pas pu embarquer la chaise roulante pliable que sa mère avait utilisé durant son séjour.

Précisons tout de même, à la décharge de la compagnie, qu’à l’arrivée de Mme Lewis à Melbourne, son fils n’avait eu aucun problème et qu’il avait pu utiliser la chaise roulante prêtée par la compagnie pour rapprocher sa mère de son véhicule garé dans le parking de l’aéroport.

La porte-parole de Qantas a indiqué qu’elle demanderait à l’avenir à ses employés d’être plus flexibles dans ce genre de cas. D’autant plus que, toujours selon cette responsable, ces règles sont appelées à être assouplies dans certains cas. L’ensemble du personnel au sol sera donc briefer afin que cela ne se reproduise plus.
Une compagnie aérienne refuse de prêter une de ses chaises roulantes à une personne âgée

Ce fait, qui s’est déroulé à l’autre bout de la planète il y a une dizaine de jour, peut sembler anecdotique, toutefois il illustre parfaitement l’inadaptation et la non prise en compte des voyageurs seniors par les infrastructures aéroportuaires et les compagnies aériennes.

D'ailleurs, comme l'indiquait récemment l'un des responsables de Boeing, « si rien n'est fait maintenant, nous risquons de nous retrouver dans quelques années avec plus de la moitié de la population qui ne pourra plus voyager nulle part ».

Pour en savoir plus, lire aussi :
Compagnies aériennes et aéroports encore trop peu adaptés à la clientèle senior


Publié le Mercredi 1 Février 2006 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 11857 fois