Sommaire
Senior Actu

Une banque australienne cherche à retenir ses employés boomers et seniors

L’une des principales institutions financières australiennes, ANZ, vient de s’apercevoir, suite à la publication des résultats d’une enquête réalisée sur la diversité des âges au sein de cette banque, qu’elle avait toujours « ignoré » ses employés de plus de 45 ans et s’est donc décidée à tout faire pour les inciter à rester le plus longtemps possible, indique un récent article du quotidien local The Sydney Morning Herald.


Suite à la réalisation d’une enquête sur la gestion des âges de son personnel, la banque ANZ s’est donc aperçue qu’elle avait toujours délaissé les salariés boomers et seniors pour se focaliser sur les plus jeunes et son personnel d’âge moyen.

Ainsi, les quadras et les quinquas, qui représentent plus d’un quart (27%) des salariés, sont ceux qui ont été les plus affectés par les licenciements et les restructurations.

L’institution financière cherche maintenant à tout faire en vu de retenir son personnel de 45 ans et plus, qu’elle appelle la « génération perdue ». A cet effet, ANZ a lancé un programme d’extension de carrière proposant des options de gestion du travail plus flexibles. Cela inclut la possibilité, pour le personnel boomer et senior, de prendre des congés plus longs, de coacher ou former les autres employés ou encore d’occuper des postes où la pression est moins forte.

Enfin, comme l’indique l’un des responsables d’ANZ, la banque a aussi remarqué qu’en délaissant son personnel de 45 et plus, elle risquait de ne plus être en phase avec sa clientèle, qui à l’instar de la démographie du pays, vieillit elle aussi.
Une banque australienne cherche à retenir ses employés boomers et seniors


Publié le Mardi 26 Juillet 2005 dans la rubrique Emploi | Lu 5079 fois