Sommaire
Senior Actu

Un senior israélien sur cinq vit au-dessous du seuil de pauvreté

Comme dans la plupart des pays du monde, la population israélienne vieillit. Ainsi, selon des données récentes publiées par le Bureau central de la statistique local, en Israël, les personnes âgées de plus de 65 ans représentent environ 10% de la population, soit 682.000 individus dont un sur cinq vit au-dessous du seuil de pauvreté.


Selon ces données récentes, la situation d’une partie des aînés israéliens ne semble pas très reluisante.

En effet, 136.000 seniors vivent donc au-dessous du seuil de pauvreté et un quart, soit 170.000 individus, n’ont droit à aucune retraite. 100.000 aînés, soit 15% seulement perçoivent une pension, 69.000 sont aidés par leur famille et 48.000 perçoivent des revenus et une retraite en provenance de l’étranger.

Enfin, 4.000 anciens vivent de la retraite de leur conjoint(e).

Un autre rapport de l’Institut national de l’Assurance, indique par ailleurs que le taux de pauvreté des ménages seniors (dirigés par un homme de plus de 65 ans ou une femme de plus de 60 ans) est passé de 22.3% en 2003 à 25.1% en 2004. L’année dernière, un quart des personnes âgées en couple pouvait donc être considéré comme pauvre. En 2004, les dépenses moyennes mensuelles des foyers seniors ont été inférieures d’un tiers à celles de la moyenne nationale (environ 1.300 euros vs 1.975 euros).

La répartition des dépenses dans les foyers de personnes âgées est la suivante : 16% pour l’alimentation, 15.8% pour les transports et les communications, 7.8% pour l’éducation et la culture, 8.5% pour la santé et seulement 1.8% pour les vêtements et les chaussures. Précisons que les dépenses de santé sont particulièrement élevées (+3 points) par rapport à la moyenne nationale.
Un senior israélien sur cinq vit au-dessous du seuil de pauvreté

Un senior israélien sur cinq vit au-dessous du seuil de pauvreté
En 2003, 20% de l’ensemble des personnes âgées ont participé à des activités sportives, informatiques ou manuelles. Dans ces domaines, les femmes sont plus actives que les hommes, 21.2% contre 15.2%.

En ce qui concerne les vacances, presque un tiers (27%) des aînés israéliens préfèrent les passer dans le pays et un quart à l’étranger. Au niveau des nouvelles technologies, toujours selon les chiffres de 2003, un senior sur deux possédait un téléphone portable, 14% utilisaient un ordinateur et seulement 8.4% internet.

Enfin, un quart des personnes âgées vivent seules, avec cependant de grosses disparités homme/femme. Presque la totalité des hommes seniors (82%) vivent avec leur épouse en revanche moins de la moitié (43%) des femmes seniors ont toujours leur mari.

Un dernier chiffre particulièrement inquiétant, plus de 50% des suicides qui sont commis en Israël chaque année, le sont par des personnes de plus de 65 ans. En très grande majorité par des hommes, puisqu’ils sont dix fois plus nombreux à se supprimer que les femmes.

Dans ce pays de 6.3 millions d’habitants, l’âge moyen est de 29.39 ans, 28.58 pour les hommes et 30.27 pour les femmes. Chez les plus de 65 ans, le rapport homme/femme est de 0.75. L’espérance de vie à la naissance est de 79.32 ans, 77.21 pour les hommes et 81.55 pour les femmes. Le taux de natalité est élevé avec 2.44 enfants/femme.

Un nouveau centre pour répondre aux problèmes du vieillissement

Un senior israélien sur cinq vit au-dessous du seuil de pauvreté
Pour faire face au vieillissement du pays, l’Université hébraïque de Jérusalem a décidé de créer un centre de recherche dédié à ce phénomène, indique un récent article du Jérusalem Post.

Cette structure devrait permettre de diffuser une meilleure connaissance du processus de vieillissement de la population israélienne et les phénomènes économiques, sociaux et sanitaires qu'il engendre.

Elle a été mise en place par des scientifiques et des universitaires spécialisés dans des champs aussi variés que les sciences sociales, la santé et la gérontologie.


Publié le Mercredi 16 Novembre 2005 dans la rubrique Société | Lu 1375 fois