Sommaire
Senior Actu

Un roman qui aborde la maltraitance financière des personnes âgées

Alors que le Semaine bleue se profile, revenons avec Jean-Charles Orsini, sur une véritable question de société. Celle de la maltraitance financière des personnes âgées qu’il aborde de manière originale, par le biais d’un roman publié aux éditions Publishroom.


Un roman qui aborde la maltraitance financière des personnes âgées
Selon une récente étude de l’OMS, près de 16% des personnes âgées de 60 ans et plus ont déjà été victimes de sévices psychologiques (11,6%), de maltraitance financière (6,8%), de négligence (4,2%), de maltraitance physique (2,6%) ou d’abus sexuels (0,9%).  
 
Dans une société qui vieillit, les problématiques qui découlent de la révolution de la longévité et de l’augmentation du nombre des « seniors » ne peuvent être plus ignorées. À l'horizon 2050, les plus de 75 ans représenteront 12 millions de personnes et un tiers de la population française aura plus de 60 ans. Autant de personnes vulnérables dont certaines, placées en situation de faiblesse et de dépendance par les circonstances de la vie, devront être protégées.
 
C’est dans ce contexte que ce livre, ce roman plus exactement, a été imaginé par Jean-Charles Orsini. L’auteur a travaillé pendant de longues années dans le domaine social et notamment dans l’univers des maisons de retraite. Il a vécu la situation « d'aidant » et recueilli maints témoignages de fin de vie qui l'ont décidé à alerter sur le sujet préoccupant de la maltraitance financière de personnes âgées.  
 
Plus concrètement, le roman invite à entrer dans les cent années de la vie d’une femme engagée, Rosine -anagramme de senior- qui s’étalent de la douceur de l’enfance à un parcours professionnel remarquable à l’instar des femmes qui, tout au cours du XXe siècle, ont su faire reconnaître leur place dans la société. Mais Rosine, une fois âgée, n’ayant plus de rôle à jouer, se laisse prendre par les manipulations et les chants de sirènes promettant de merveilleux futurs.
 
L’histoire de Rosine s’inscrit dans une réalité sociologique, celle de la maltraitance des personnes âgées isolées. Elle alerte et contribue à éclairer les choix que la société devra faire pour garantir la solidarité entre les âges, le bien vieillir et la protection des aînés. La troisième partie du livre est une partie ouverte à la réflexion qui s’appuie sur une base documentaire.


Publié le Jeudi 28 Septembre 2017 dans la rubrique Société | Lu 1145 fois