Sommaire
Senior Actu

Un rapport britannique préconise le développement de la recherche anti-âge

Un rapport rédigé par un Comité de la Chambre des Lords britanniques, dirigé par Lord Sutherland de Houndwood, vient de paraître et préconise que le gouvernement anglais devrait mettre en place des mesures visant à favoriser les recherches ayant pour but de ralentir le développement des maladies liées à l’âge et à améliorer la qualité de vie des personnes âgées, indique un récent article de la BBC.


Un rapport britannique préconise le développement de la recherche anti-âge
Selon Lord Sutherland de Houndwood, qui était en charge de cette étude démarrée en juillet 2004, « le gouvernement britannique devrait faire plus pour supporter la recherche visant à ralentir le vieillissement et promouvoir ses applications dans le quotidien ».

Et d’ajouter que « l’avancée en âge d’un pays est un processus progressif et que ce rapport s’intéresse au long terme, aux choses qui doivent être mises en place pour améliorer le quotidien des aînés mais aussi, à ce qui doit être fait pour améliorer le « bien vieillir » des générations futures ».

Par exemple, cette étude indique qu’il est nécessaire d’améliorer la nutrition et favoriser les exercices physiques, non seulement chez les seniors mais aussi chez les plus jeunes, en vu de prévenir et de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires. Il préconise aussi le développement des nouvelles technologies dans le domaine du contrôle de la santé à domicile. Mais les experts se sont aussi penchés sur les problématiques liées au logement, aux transports ou aux communications.

« Paradoxalement, alors que les individus vivent de plus en plus vieux, les dernières années de leur existence devraient pouvoir être vécues en bonne santé et leur permettre de s’engager activement dans la vie de la société. Pourtant, ce n’est pas le cas. Ce gain de temps est associé à la maladie et à la solitude » précise Lord Sutherland de Houndwood.

Pour le Dr James Goodwin, responsable de la recherche pour l’association Help the Aged qui œuvre pour la défense des droits des personnes âgées « pour la première fois depuis le début de son histoire, au Royaume-Uni, les seniors de plus de 65 ans sont déjà plus nombreux que les jeunes de moins de 16 ans. Le vieillissement des baby-boomers va accentuer le nombre de personnes de 70 ans et plus dans les années à venir .» Pour lui, le pays repose « sur une bombe démographique à retardement ».

Et le Dr Goodwin d’ajouter qu’il était déçu que ce rapport ne recommande pas la création d’un Institut national du vieillissement visant à coordonner les recherches sur le vieillissement au Royaume-Uni.


Publié le Lundi 25 Juillet 2005 dans la rubrique Santé | Lu 1638 fois