Sommaire
Senior Actu

Un quatuor de seniors arrêté au Québec pour trafic de drogue et de cigarettes

La semaine dernière, la police québécoise a arrêté quatre seniors âgés de 60 à 71 ans à Rougemont (région administrative de la Montérégie) pour trafic de stupéfiants et cigarettes de contrebande, indique un récent article du Journal de Chambly.


Ce réseau a donc été démantelé suite à une enquête policière qui durait depuis plusieurs semaines. Les forces de l’ordre ont ainsi arrêté un couple (72 et 71 ans) ainsi que leurs complices, des frères âgés de 60 et 63 ans. Apparemment, ce quatuor de seniors, menait ses affaires illégales à un rythme effréné. Ils ont été accusé de « possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic » et de « revente illégale de cigarettes de contrebande » indique le journal local.

Les policiers, surpris par l’âge des trafiquants, ont décidé d’intervenir plus tard que d’habitude (7 heures au lieu de 5h30). « Nous ne voulions surtout pas provoquer un malaise cardiaque chez l’une ou l’autre de ces personnes » ont indiqué les forces de l’ordre au journal.

Rappelons qu’en France, en avril dernier, deux retraités septuagénaires vivant dans les Landes avaient été incarcérés pour trafic de cannabis entre l'Espagne et la France. Ils profitaient de leur statut de seniors « sans histoire » pour passer de la drogue (plusieurs dizaines de tonnes au total) cachée dans leur camping-car. Là encore, la police avait fait particulièrement attention à ne pas leur occasionner un choc trop violent lors de leur interpellation.

Ces cas mettent en relief le développement à travers le monde d'un phénomène relativement nouveau : celui de la criminalité senior -ou crime gris. Au Japon par exemple, l'Agence nationale de la police (NPA) a constaté qu'en 2005, 11% des crimes et délits étaient commis par des personnes de 60 ans et plus contre 9.4% en 2004 et 2.2% en 1990. Par ailleurs, alors que la population senior japonaise a augmenté de 1.7 fois entre 1990 et aujourd'hui, les arrestations de personnes âgées ont été multipliées par 6.6 sur la même période.

Selon les experts nippons en matière de criminologie, cette augmentation de la criminalité chez les seniors s'explique principalement par l'explosion de la cellule familiale, par la pauvreté et par l'isolement des personnes âgées.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Les trafiquants de drogue colombiens utilisent les seniors pour passer leur marchandise


Publié le Mercredi 10 Octobre 2007 dans la rubrique Société | Lu 5587 fois