Sommaire
Senior Actu

Un quart des retraités touche une pension de réversion

Selon une récente étude de la Drees, à fin 2012, un quart des retraités percevait une pension de réversion. Et parmi ces seniors, une large majorité, sont des femmes de 60 ans ou plus. A noter également qu’au sein de ces retraités de droit dérivé, 1,1 million ne perçoit pas de pension de droit direct.


Un quart des retraités touche une pension de réversion
Avant de se pencher sur les chiffres de cette nouvelle étude, rappelons que la quasi-totalité des régimes de retraite permettent de bénéficier d’une pension de réversion à des taux et des conditions variables. Important : pour avoir le droit de toucher cette pension, il faut être marié ou avoir été marié avec l’assuré décédé.
 
Le Pacs et la vie maritale (concubinage) ne permettent pas de l’obtenir, même si des enfants sont nés de l’union. En cas de remariage, le droit à la pension de réversion est supprimé pour les fonctionnaires et pour tous les régimes de retraites complémentaires comme Arrco (pour les salariés du privé) et Agirc (pour les cadres). Pour les autres régimes de base, ce droit est maintenu.
 
Ceci étant, selon la Dress, fin 2012, un quart des retraités touchait une pension de réversion, soit 4,3 millions de personnes vivant en France ou à l’étranger. Au sein de ces pensionnés, la réversion compte pour un quart de la retraite des femmes. Mais globalement, la part de la réversion dans la retraite des femmes diminue au fil des générations. A noter que les hommes sont très peu concernés et les montants, le cas échéant, sont négligeables…
 
Toujours selon la Drees, la pension de réversion représente la moitié de la retraite des bénéficiaires d’une pension de réversion. Précisons que sa part dans la retraite totale était plus élevée pour les veuves des anciennes générations qui disposaient de droits directs plus faibles que pour les retraitées actuelles.
 
D’une manière générale, les femmes touchent 642 euros de pension de réversion de 642 euros, soit un montant plus de deux fois supérieur à celui des hommes (304 euros). En effet, dans la majorité des cas, ces derniers bénéficiaient, avant leur décès, d’une retraite plus élevée que celle des femmes. Le montant de la pension de réversion versé aux femmes est donc mécaniquement plus important.  
 
Rappelons que le montant de la pension de réversion correspond à un pourcentage du montant de la retraite que le conjoint décédé percevait ou aurait perçue. Il est de 54% pour les régimes de base des salariés du privé et des travailleurs indépendants, de 50% dans le régime des fonctionnaires (base et complémentaires), de 50 à 60% dans les régimes complémentaires. 


Publié le Mardi 23 Février 2016 dans la rubrique Retraite | Lu 1236 fois