Sommaire
Senior Actu

Un opticien sur cinq fraude les mutuelles et la Sécurité Sociale : les mutuelles complices

Alors que les opticiens sont déjà sous le feu des projecteurs en raison de leurs marges trop élevées, une nouvelle étude souligne la fraude à la mutuelle pratiquée par certains professionnels de l’optique. Senioractu.com revient pour vous sur la fraude de ces opticiens, une pratique bien souvent mise en place avec la complicité des clients et... des mutuelles.



En quoi consiste la fraude à la mutuelle ?

Une enquête réalisée par l’association de consommateurs UFC Que Choisir a permis de pointer du doigt une pratique frauduleuse chez certains opticiens.
 
Pour mener à bien cette étude, des clients mystères se sont rendus dans 1188 boutiques d’optique en France et ont choisi une paire de lunettes dont le prix est supérieur au forfait optique proposé par leur mutuelle complémentaire. Si une grande partie des opticiens orientent d’abord le client vers une monture moins couteuse, dans presque 20% des cas, le professionnel suggère de basculer le montant de la monture sur le prix des verres, afin que le client soit finalement remboursé de manière plus importante par sa mutuelle santé. L’association précise qu’aucune suggestion allant dans ce sens n’a été faite par le client mystère.
 
L’enquête révèle par ailleurs que cette fraude des opticiens est principalement observable dans les magasins indépendants, même si petites et grandes enseignes participent également à cette fraude à la mutuelle.

Les conséquences de la fraude des opticiens

En pratiquant la fraude à la mutuelle de manière régulière, les opticiens entrent dans un cercle vicieux, aux conséquences importantes pour le consommateur.
 
En effet, en optimisant les factures, les opticiens frauduleux sont en partie responsables de la hausse des prix des cotisations des mutuelles santé (elles ont augmenté de 38% en 7 ans). Pour une complémentaire santé, l’un des enjeux est de proposer à ses adhérents un remboursement optique efficace : c’est ce qui différencie les organismes de complémentaire santé, alors que l’optique ne constitue en réalité que 15% des prestations de ces organismes. La hausse des niveaux de remboursement conduit les opticiens à augmenter aux aussi leurs prix de vente, produisant ainsi un cercle infernal.
 
Plusieurs solutions sont envisageables pour pallier cette hausse de prix :

- Le plafonnement des remboursements, une mesure prévue par le gouvernement, mais largement critiquée en raison du risque pour le client de voir son reste à charge augmenter, sans faire baisser les prix des lunettes  ;

- La mise en place de réseaux de soins avec des opticiens partenaires, afin de réaliser des économies allant jusqu’à 40%.
Cette solution est elle aussi remise en question, car elle priverait l’utilisateur de la liberté de choisir son opticien ;

- L’achat de ses lunettes sur internet, pour profiter de tarifs plus bas et limiter les risques de fraude à la mutuelle.
 
Source : www.radiancehumanis.com
 


Publié le Mercredi 2 Juillet 2014 dans la rubrique Consommation | Lu 871 fois