Sommaire
Senior Actu

Un nouveau mobile pour les seniors ralentit la voix de l’in... ter… lo… cu… teur…

Les fabricants japonais de téléphones mobiles, bien conscients que le marché local est saturé, se tournent depuis quelques temps déjà vers les seniors (25 millions de personnes) en proposant régulièrement de nouveaux produits plus adaptés à cette clientèle souvent réfractaire aux nouvelles technologies. La dernière nouveauté nippone ralentit la voix de l’interlocuteur pour faciliter la compréhension de la conversation par la personne âgée.


Ce nouveau modèle Raku-Raku (facile d’utilisation en japonais), de la gamme éponyme spécialement conçue et réalisée pour les personnes âgées, propose en plus de ses options habituelles, un outil qui permet de ralentir le débit de la voix du correspondant de manière à rendre l’écoute plus confortable et faciliter la compréhension de la personne âgée, indique un récent article du Times.

Le fabricant, NTT DoCoMo espère que ce nouveau produit va améliorer le confort d’écoute des seniors. En appuyant sur un petit bouton qui se trouve sur le côté du téléphone, la voix de l’interlocuteur est immédiatement ralentie. La vitesse du débit baisse alors de 30% environ. En fait, les mots sont légèrement étirés et une seconde de silence s’intercale entre chaque phrase. Si ce « temps mort » devient plus long, l’appareil rebascule en mode normal.

Outre cette nouvelle option, le dernier modèle Raku-raku propose aussi divers petits aménagements visant à séduire les seniors. Les touches sont un peu plus larges que la moyenne, l’écran permet de lire les messages en grands caractères et le son est plus fort et plus clair que dans les autres téléphones. Ce dernier point est important. Selon une étude du fabricant, ce que les seniors reprochent le plus à un téléphone, c'est qu'ils n'arrivent pas à entendre correctement.

Mais le Raku-raku dispose aussi d’un podomètre qui permet de calculer les distances parcourues en une journée et d’une alarme de 80 décibels, qui peut se déclencher pour attirer l’attention des passants, en cas de chute par exemple. En revanche, visuellement, il ressemble à n’importe quel autre mobile « nouvelle génération » dont il possède aussi toutes les fonctions (appareil photo, visiophonie, etc.). Uniquement commercialisé au Japon, il coûte 200 euros environ.

Ce n’est pas là, le premier appareil téléphonique à tenter de séduire les personnes âgées. Un modèle simplifié, le S-phone, était déjà sorti en 2004 au Japon. Sans écran, sans gadget et très solide, il disposait de grosses touches confortables, d’une batterie longue durée et d’un son fort et clair (lui aussi). Tout pour séduire les seniors… A priori.

En effet, comme l’indique le porte-parole de DoCoMo « les ventes du S-phone ont été fortes car les aînés étaient séduits par l’idée de posséder un téléphone réellement pratique d’utilisation. Toutefois, nous devons faire face maintenant, à une génération de seniors actifs qui veulent des mobiles de dernières générations, comprenant toutes les nouvelles technologies, mais faciles à utiliser ».
Un nouveau mobile pour les seniors ralentit la voix de l’in... ter… lo… cu… teur…


Publié le Mercredi 7 Septembre 2005 dans la rubrique Internet | Lu 11630 fois