Sommaire
Senior Actu

Un laboratoire suisse propose un « bijou réalisé à partir d’ADN » pour financer des services contre les effets du vieillissement...

La société suisse DNArtistic en partenariat avec sa « société soeur » Inneova, annonce la création du « premier bijou de luxe réalisé à partir de l'ADN de son futur propriétaire » qui sera vendu au prix de 1 million de francs suisses (env. 630.000 euros) et dont une partie des recettes de la vente servira à financer des services contre les effets du vieillissement...


Le docteur Ivan de Weber, jeune scientifique suisse spécialisé dans la génétique moléculaire du vieillissement et cofondateur d'Inneova et de DNArtistic, a rassemblé à cet effet, un groupe de bijoutiers oeuvrant auprès des marques les plus prestigieuses du monde entier, notamment Chopard et Bulgari. « Par un mariage de la biologie moléculaire et de la joaillerie, ces bijoutiers intégreront dans le bijou l'ADN et l'empreinte génétique de son futur propriétaire » annonce le communiqué.

Rappelons que plus généralement, la société Inneova propose des services de cryoconservation de cellules adultes qui permettent –affirme le communiqué- de préserver les cellules humaines contre le vieillissement. « Comme les cellules se détériorent avec l'âge, Inneova propose à ses clients adultes de congeler leurs cellules cutanées ou osseuses et ainsi de conserver leur « potentiel de jeunesse » aux fins de futurs traitements antivieillissement, de rajeunissement et de régénération ».

Afin d'offrir une gamme complète de services contre les effets du vieillissement, Inneova propose des services de consultation génétique et des pratiques médicales contre les effets du vieillissement (y compris des dépistages moléculaires, des traitements hormonaux substitutifs avancés, ainsi que des pratiques de chirurgie plastique et cosmétique) par l'entremise de son vaste réseau de médecins spécialistes à l'échelle internationale.


Publié le Mercredi 17 Décembre 2008 dans la rubrique Divers | Lu 2874 fois