Sommaire
Senior Actu

Un institut de recherche allemand vient d’ouvrir un laboratoire de « vie assistée à domicile »

L’Institut allemand Fraunhofer IESE, spécialisé dans la conception de programmes informatiques et de logiciels, a inauguré ce mois-ci un laboratoire de « vie assistée » qui est une réplique d’un appartement « normal », mais bourré de technologies et de capteurs. L’idée est de préparer les logements de demain qui permettront de prolonger la vie à domicile des personnes âgées.


Face au vieillissement des populations, de plus en plus d’intervenants tentent d’imaginer les solutions du futur qui permettront aux « grands seniors » de vivre le plus longtemps possible à leur domicile.

Si certains tablent sur l’architecture (avec le design universel) ou sur le développement de services à la personne, d’autres comptent sur le renforcement de la présence des nouvelles technologies de l’information et des communications (NTIC) dans les foyers.

C’est plutôt sur ce dernier point que se penchent depuis le 11 octobre dernier, les chercheurs, les scientifiques et les informaticiens de l’Institut Fraunhofer qui se trouve à Kaiserslautern (Allemagne), à quelques kilomètres au nord de Strasbourg, de l’autre côté de la frontière.

Cet institut, spécialisé dans le développement de nouvelles technologies, a reproduit à l’identique un appartement « type » équipé d’une salle à manger, d’une cuisine, de toilettes, d’une salle de bain et d’une chambre. Toutefois, ce logement expérimental est « bourré » de nouvelles technologies et de capteurs qui doivent permettre –en principe- d’assister et de faciliter la vie de ses locataires au quotidien. .../...
Un institut de recherche allemand vient d’ouvrir un laboratoire de « vie assistée à domicile »

Dans cet appartement, les chercheurs évoluent donc dans un « environnement intelligent ». Par exemple, dès que vous avez terminé votre tasse de café, la machine la rempli automatiquement. De son côté, le réfrigérateur vérifie les dates de péremption des aliments afin d’éviter les intoxications (fréquentes chez les personnes âgées qui ne pensent pas à surveiller la fraîcheur de leur nourriture ou qui n’y voient plus suffisamment pour lire les dates limites de consommation).

Naturellement, il s’agit là d’un projet encore à l'état expérimental. « Mais nous pouvons déjà montrer ce qu’il est possible de faire aujourd’hui » indique Thomas Kleinberger responsable de ce laboratoire. Les premiers prototypes apparaîtront sur le marché –dans les maisons de retraite- probablement d’ici 3 à 5 ans.

« L’objectif de ce projet est de permettre aux personnes âgées de vivre le plus longtemps possible à domicile et de manière indépendante » indique l’un des responsables de ce laboratoire. « Les NTIC doivent permettre de mieux connaître les habitudes des habitants et les aider à vivre au quotidien. C’est un véritable défi scientifique ».

Pour aller plus loin, lire aussi :
Autonomie Services : favoriser le maintien à domicile des seniors grâce aux nouvelles technologies
La maison de Prudence : un site internet pour sensibiliser les seniors aux accidents de la vie courante
Les avantages des NTIC dans le maintien à domicile avec « La maison du futur »
Japon - Une bouilloire veille sur les seniors


Publié le Jeudi 26 Octobre 2006 dans la rubrique Habitat | Lu 3595 fois