Sommaire
Senior Actu

Un financement participatif pour la création d'une "ferme de retraite"

L’arrivée du financement participatif dans notre économie libérale permet à des projets décalés -dans le bon sens du terme- de se mettre en place… Parmi les récentes initiatives qui méritent d’être soutenues, une recherche de fonds pour la création d’une « ferme de retraite ».


Un financement participatif pour la création d'une "ferme de retraite"
Les scientifiques connaissent les bienfaits de la présence d’un animal sur la santé et le bien-être psychologique. De fait, vivre en compagnie d’un chien, d’un chat ou même d’un poisson rouge entrainerait des effets bénéfiques sur l’hypertension, le stress ou la dépression.
 
Dans ce contexte, rien d’étonnant à ce que de plus en plus de maisons de retraite fassent appel à des compagnons à poil ou à plumes pour offrir un peu bonheur et de tendresse aux aînés. Partant du même postulat de base, Pascale Gérin et sa fille Eugénie ont décidé de créer une « ferme de retraite ». Un endroit qui pourrait accueillir animaux et personnes âgées pour les faire vivre ensemble.
 
« Je le fais à la fois pour l’animal et pour la personne », annonce d’emblée Pascale. « Pendant les 9 années que j’ai passés dans les services à la personne, j’ai souvent vu la détresse des personnes âgées. Partir en maison de retraite sans son animal, séparer l’animal de son maître, tout cela est un drame… et quand il s’agit de personnes âgées, les gens ne se bougent pas »…
 
Plus concrètement, la mère et la fille veulent créer un lieu de vie ; mais pas une maison de retraite, puisque ce genre d’établissement requiert des normes bien spécifiques et un environnement médicalisé. Trop complexe à mettre en place. Non il s’agit plutôt d’un endroit où animaux (poules, chevaux, poney, etc.) et anciens pourraient vivre et vieillir ensemble. Les résidents pourraient s’y installer avec leur chien ou leur chat et/ou partager le quotidien des bêtes à demeure. Côté tarif, les mensualités devraient s’élever à un millier d’euros par mois et les locataires auront droit aux APL.
 
Si ce projet avance, il reste pour le moment largement à l’état de concept puisque Pascale et Eugénie doivent encore trouver les fonds nécessaires pour le mettre en place… Si cette idée vous séduit, pourquoi ne pas les aider à financer (100.000 euros sur Leetchi.com) cette ferme de retraite d’un nouveau genre ?


Publié le Vendredi 5 Février 2016 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 2092 fois