Sommaire
Senior Actu

Un échange intergénération franco-allemand grâce à l’association L’outil en main et à la ville d’Antony

A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 12 octobre, dans le cadre d’un jumelage entre Antony et Reinickendorf (Allemagne), une dizaine d’enfants âgés de 10 à 13 ans vont être accueillis dans des familles antoniennes et fréquenteront chaque après-midi les ateliers de L’Outil en main, association qui permet aux jeunes de découvrir des métiers artisanaux grâce à des artisans à la retraite.


Pendant leur séjour à Antony (Hauts-de-Seine), les neuf petits Allemands vont donc pouvoir participer à une expérience intergénérationnelle particulièrement enrichissante auprès des retraités bénévoles de L’Outil en main.

L’idée de cette association est simple : il s’agit de faire découvrir aux enfants les métiers artisanaux par ceux qui les connaissent le mieux et qui ont du temps à consacrer aux jeunes, les artisans en retraite qui transmettent leur savoir-faire et leur expérience deux fois par semaine, le mercredi et le samedi.

La relation intergénération est la base de ce concept : elle vise à faciliter la transmission du savoir et à faire connaître aux jeunes des professions qui leur sont inconnues et que le système scolaire ne leur révèle pas. Comme le soulignait en 2005 Catherine Vautrin alors ministre délégué aux Personnes âgées « cette association est un lien entre les petits d'un côté et ceux que l'on appelle, au sens latin du terme, les seniors, les plus âgés. Ceux qui grâce à leur expérience acquise au cours de leur vie, ont pu mûrir et perfectionner leurs compétences »

Tout au long de l’année scolaire, et dans ce cas précis pendant une courte semaine, les petits Allemands vont ainsi faire l’apprentissage des métiers suivants : taille de pierre, mosaïque, staff-moulage, maquette-architecture, jardinage, vitrail, métallerie-ferronnerie, cuisine-restauration, décoration intérieure, travail du bois, travail du verre, marqueterie et maquettes.

D’une manière générale, les apprentis en herbe passent successivement par chacun des ateliers présents au sein de l’association afin de développer leur dextérité manuelle, d’apprendre les gestes justes, de porter un autre regard sur ces métiers « manuels » et peut-être, de se découvrir un talent pour l’une ou l’autre des professions proposées. « Si nous voulons que nos enfants aient plus tard des plombiers, des électriciens, etc., il faut dès maintenant sensibiliser les jeunes générations au travail manuel et arrêter de véhiculer cette image négative que peuvent avoir ces métiers. Le travail manuel EST intellectuel » indiquait Patrick Devedjian, ancien ministre délégué à l'Industrie et actuel député de la 13e circonscription, lors d’une visite des locaux de l’association en janvier 2005.

Naturellement, les enfants repartiront à Reinickendorf -arrondissement du nord-ouest de Berlin jumelé avec Antony depuis 1966- avec les objets qu’ils auront réalisés pendant cette semaine en France.

Pour finir, laissons la parole à l’un des responsables de L’Outil en main, Jean-François Maugeais ancien maitre artisan en métallerie ferronnerie, citant Confucius : « choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie ». .../...
Un échange intergénération franco-allemand grâce à l’association L’outil en main et à la ville d’Antony

En savoir plus sur L'Outil en main

Un échange intergénération franco-allemand grâce à l’association L’outil en main et à la ville d’Antony
A l'origine, cette idée est née à Troyes en 1984. Depuis d'autres associations du même genre ont été crées. Il en existe actuellement une quarantaine reparties dans toute la France et une au Cameroun. Pour sa part, L'Outil en main d'Antony a été créée en 2002. Un deuxième atelier fonctionne dans les Hauts-de-Seine à Boulogne-Billancourt.


Publié le Vendredi 6 Octobre 2006 dans la rubrique Intergénération | Lu 3565 fois