Sommaire
Senior Actu

Un directeur de magasin accusé d'avoir profité de la crédulité d’une femme atteinte d’Alzheimer

Le directeur d’un magasin de musique du Conté de Pasco dans le Golfe du Mexique (Floride) vient d’être inculpé pour avoir vendu onze orgues en dix-huit mois à une octogénaire qu'il s'avait atteinte par la maladie d’Alzheimer (article publié pour la première fois le 30-05-2005).


Un directeur de magasin accusé d'avoir profité de la crédulité d’une femme atteinte d’Alzheimer
Scott Heyder, âgé de 36 ans, responsable d’un magasin de l’enseigne spécialisée dans la commercialisation d’orgues « Fletcher Music Center », située dans une ville du golf du Mexique, vient d’être accusé d’avoir exploité la crédulité d’une vieille dame de 79 ans, atteinte par la maladie d’Alzheimer, après lui avoir vendu entre août 2003 et janvier 2005, onze orgues indique un article de l’Associated Press.

Selon la police locale, l’histoire a démarré dans le courant de l’été 2003. La vieille dame a commencé par se payer des cours pour apprendre à jouer de l’orgue. A partir de là, le responsable du magasin aurait incité cette octogénaire à s’acheter des instruments de plus en plus coûteux, qui auraient du lui permettre « de mieux jouer ».

Dans un premier temps, M. Heyder l’a encouragé à s’offrir un orgue de 1.650 dollars (1.330 euros), puis quelques jours plus tard, il l’a incité à s’acheter un autre instrument valant plus du double. Quelques semaines plus tard, elle en achetait encore un autre d’une valeur de 5.000 dollars (4.000 euros)... Au final, le directeur du magasin lui aurait vendu un appareil 25.000 dollars (20.000 euros) alors qu’il n’en coûtait que 12.400 dollars (9.800 euros).

Pour les enquêteurs ces achats n’étaient pas raisonnés, d’autant plus que les enfants de la victime avaient rencontré le responsable de la boutique en septembre 2003. Après plusieurs acquisitions, il lui avaient indiqué que leur mère était atteinte de troubles de démence dus à la maladie d’Alzheimer et qu’elle ne savait pas ce qu’elle faisait. Ils lui avaient demandé de ne plus rien lui vendre. Pourtant, onze mois plus tard, M. Heyder lui vendait à nouveau quatre instruments.

De son côté la victime pense avoir acheté en tout trois ou quatre orgues.
Le responsable du magasin et les dirigeants de cette enseigne spécialisée n’ont pas souhaité faire de commentaires.

Les enquêteurs n’ont pas voulu divulguer le nom de la victime de peur que des personnes malintentionnées ne profitent de la situation.

Il s'agit là d'une bien mauvaise publicité pour cette chaîne spécialisée dans la vente d’orgues qui communique essentiellement sur le marché des seniors. En effet, on peut constater dès l’ouverture de la page d’accueil du site internet de l’enseigne, la photo d’un vieux monsieur à la moustache et aux cheveux blancs, tout sourire, assis devant un orgue et indiquant : « Je ne croyais pas que ce serait aussi facile ». No comment.


Publié le Mercredi 10 Août 2005 dans la rubrique Consommation | Lu 3584 fois