Sommaire
Senior Actu

Un couple de seniors incarcéré pour trafic de drogue

Deux retraités septuagénaires vivant dans les Landes viennent d’être incarcérés pour trafic de cannabis entre l’Espagne et la France. Selon la police, en une dizaine d’années, ce couple « sans histoire » aurait profité de son apparente tranquillité pour passer plusieurs tonnes de drogue cachées dans leur camping-car, indique une récente dépêche AFP.


L’homme (70 ans) et sa femme (74 ans) ont été interpellés le 16 avril dernier et mis en examen pour « importation et détention de produits stupéfiants ». En fait, les douaniers français ont commencé à surveiller les retraités suite à une information communiquée par la police espagnole, indique Le Figaro.

Le couple se rendait plusieurs fois par an en Espagne avec leur camping-car et revenait avec de la drogue cachée sous le plancher du véhicule. Sur une dizaine d’années, les septuagénaires auraient ainsi passé « plusieurs tonnes de cannabis » et d’autres drogues en provenance d’Europe, estiment les enquêteurs.

Afin de ne pas leur occasionner un choc trop violent, précise Le Figaro, la police a préféré convoquer les retraités dans les locaux de la PJ. Le couple a par ailleurs expliqué qu’il se livrait à ce trafic par « appât du gain afin de remédier à des difficultés financières ». Chaque voyage en Espagne rapportait dans les 10/15.000 euros.
Un couple de seniors incarcéré pour trafic de drogue

Ce cas met en relief le développement à travers le monde d’un phénomène relativement nouveau : celui de la criminalité senior -ou crime gris. Au Japon par exemple, l’Agence nationale de la police (NPA) a constaté qu’en 2005, 11% des crimes et délits étaient commis par des personnes de 60 ans et plus contre 9.4% en 2004 et 2.2% en 1990. Par ailleurs, alors que la population senior japonaise a augmenté de 1.7 fois entre 1990 et aujourd'hui, les arrestations de personnes âgées ont été multipliées par 6.6 sur la même période.

Selon les experts nippons en matière de criminologie, cette augmentation de la criminalité chez les seniors s'explique principalement par l'explosion de la cellule familiale, par la pauvreté et par l'isolement des personnes âgées.

Une nécessaire adaptation des prisons

Compte tenu de l'évolution démographique d'une part et de cette criminalité senior qui augmente d'autre part, les quelques soixante-dix centres pénitenciers japonais commencent à s'adapter aux nouveaux besoins de ces détenus âgés.

Certains sont maintenant équipés de rampes pour les fauteuils roulants, de poignées dans les salles de bains et des infirmières spécialement formées aident les prisonniers à prendre leurs repas. « Il ne faut pas pour autant considérer que les prisons deviennent des maisons de retraite » précise cependant un employé du ministère de la Justice. Les prisonniers âgés, même s'ils sont diminués physiquement ou intellectuellement, doivent continuer à travailler. Leurs tâches sont simplement allégées, simplifiées ou alors ils réalisent moins d'heures.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Criminalité senior : la police espagnole confrontée à un nouveau type de meurtriers
Adaptation des prisons japonaises au vieillissement des détenus
Allemagne - Le pays est confronté à l'augmentation du 'crime senior'
La solitude et la maladie augmentent le taux de criminalité chez les seniors


Publié le Mardi 24 Avril 2007 dans la rubrique Société | Lu 6818 fois