Sommaire
Senior Actu

Un contrat dépendance pour tous les salariés d’Axa en France

L’assureur français AXA annonce dans un communiqué qu’il vient de signer un accord avec quatre organisations syndicales (CFDT, CFTC, CGC, UDPA-UNSA) permettant la mise en place d’un contrat dépendance pour l’ensemble de ses salariés en France.


Face à l’allongement de la durée de la vie, la couverture du risque dépendance est devenue un enjeu majeur. Fort de ce constat, l’assureur a souhaité, avec la signature de cet accord, répondre aux besoins de chacun de ses salariés en matière de dépendance pour eux-mêmes, mais aussi pour leurs proches.

La couverture du risque dépendance est composée de trois volets :
Pour tous les salariés, un contrat à adhésion obligatoire qui prend effet au 1er juillet 2009 et prévoit :
- le versement d’une rente viagère en cas de dépendance totale du salarié bénéficiaire,
- des prestations d’assistance qui accompagnent le salarié confronté à une situation de dépendance, notamment en tant qu’aidant en cas de dépendance partielle ou totale de ses ayants droit (père ou mère) ;

Un contrat relais viager, pour les salariés quittant leur société mais souhaitant continuer à bénéficier de la garantie de rente en cas de dépendance totale, prévue par le contrat obligatoire ;

Pour les salariés AXA et leurs proches, un contrat complémentaire à adhésion facultative qui propose des garanties plus étendues et personnalisées.

En cas de dépendance du salarié ou de ses parents, les services mis à disposition sont notamment :
- Un bilan personnalisé établi par un professionnel de santé au domicile de l’assuré dépendant, en présence de l’aidant;
- L’élaboration d’un projet de vie aidant/aidé (bilan d’autonomie de la personne dépendante et ses attentes, bilan de situation de l’aidant et ses besoins, les recommandations en matière d’aides à domicile, d’aménagements et d’équipements du domicile, les coordonnées de prestataires, fournisseurs et organismes d’aides) ;
- Si nécessaire, l’organisation et la prise en charge de l’intervention d’un spécialiste pour étudier l’adaptation de l’habitat ;
- En cas de besoin de répit du salarié aidant de son père ou de sa mère : une assistance psychologique ; la venue d’un auxiliaire de vie et une aide à la recherche d’une place dans un centre d’accueil temporaire.


Publié le Mercredi 8 Juillet 2009 dans la rubrique Finances | Lu 4951 fois