Sommaire
Senior Actu

Un cabinet de conseil lance un plan pour faciliter les déplacements des seniors en ville

Depuis longtemps, nous tentons d’attirer l’attention sur la dangerosité des villes pour les piétons seniors. Les différentes statistiques montrent qu’aussi bien les piétons que les cyclistes de 65 ans et plus, sont plus souvent victimes d’accidents mortels que les plus jeunes. Pourtant, il est indispensable de favoriser les déplacements des personnes âgées, pour éviter leur isolement, pour favoriser leur bien-être, pour qu’ils soient totalement intégrés à la vie de la cité... Pour qu'ils puissent vivre, tout simplement. Dans cette optique, un cabinet versaillais de conseil en mobilité, Targeting, a lancé récemment une démarche innovante intitulée « le Plan de Déplacements de Seniors ».


Targeting a mené en septembre et octobre 2005 à Lyon (69) et à Versailles (78) une étude « auprès d’un panel représentatif de seniors de 60 ans et plus ».

Selon ce cabinet, les aînés ont « massivement manifesté leur intérêt pour que l’on se préoccupe de leurs conditions de déplacements ». Ainsi, plus de la moitié (51%) des seniors interrogés se sont déclarés prêts à participer activement à une action « Facilitons la mobilité des Seniors ».
Et le cabinet d’ajouter qu’en « terme de mobilité, bien que les déplacements domicile-travail disparaissent, cette population génère des flux quotidiens importants et diversifiés : familiaux, achats de proximité, administratifs et financiers, médicaux, activités associatives, lieux de cultes, loisirs ».

Généralement oubliés des aménageurs de la voirie et de l’espace public, les seniors formulent pour leurs déplacements de proximité, des demandes pourtant simples, dont les coûts demeurent souvent modérés : des bancs en plus grand nombre dans les rues ; des trottoirs plus sûrs (pavés déchaussés, mobilier urbain envahissant, véhicules en stationnement illicites, sans circulation de vélos et de rollers…) et une meilleure lisibilité et accessibilité des transports en commun…

Pour tous, bouger, pouvoir se déplacer dans sa ville est à la fois un besoin et une nécessité, pour les seniors, c’est un acte essentiel au maintien d’une bonne qualité de vie physique et psychologique. En effet, souvent captifs de la voiture particulière, beaucoup d’aînés voient leur accès à la mobilité radicalement réduit lorsque la conduite devient problématique.
Un cabinet de conseil lance un plan pour faciliter les déplacements des seniors en ville

Un cabinet de conseil lance un plan pour faciliter les déplacements des seniors en ville
Afin de tenter de régler ce problème, ce cabinet vient donc de lancer le « Plan de Déplacements de Seniors ». Il consiste en fait en la réalisation de diagnostics : d'évolution de la population des seniors et de la segmentation au regard de la mobilité, d'accessibilité, d'accidentologie, de sécurité, d'exposition à la pollution atmosphérique, d'enquêtes sur les pratiques, de la localisation des individus, des familles et des pôles générateurs de trafic.

L’initiative peut venir d’une collectivité locale, d’un établissement ou d’un organisme œuvrant dans ce domaine. Le champ d’action pouvant être le quartier, les abords d’un établissement, la ville…

La méthodologie retenue indique associer étroitement les municipalités, les commerçants, les professionnels de santé, les transporteurs, les associations ou encore les familles. Dans le cas des communes : les CCAS, les services aux personnes âgées, les CLIC, la voirie ou la police municipale, etc.

Ce concept espère susciter la mise en place d'outils et de mesures visant à améliorer l'accès et à faciliter la lisibilité des transports collectifs urbains et inter-urbains ; à identifier des modes de déplacements « à la carte » (covoiturage, taxis à la demande, services d'accompagnement piéton et cycliste…) ; à multiplier les « services à domicile innovants » ; à faciliter les déplacements du cercle amical et familial ou à développer la pratique de modes de déplacements alternatifs tels que de la marche et le vélo.

Selon ce cabinet, plusieurs villes françaises envisageraient de réaliser des Plans de Déplacements de Seniors, en commençant plus concrètement par un quartier ou par les abords d’une résidence de personnes âgées.

Quelques chiffres et explications

Au Japon, selon des statistiques récentes, en 2004, les piétons de 65 ans et plus ont représenté les deux-tiers des décès sur la voie publique. Une autre étude de la police israélienne indique qu’en 2003 plus de 60% des piétons tués dans les rues de Tel Aviv étaient âgés de plus de 60 ans.

Ces chiffres ne sont ni surprenants, ni exceptionnels. Les diverses autorités soulignent que le nombre de personnes âgées qui décèdent dans les accidents de la route est important car ces sujets récupèrent bien moins facilement que les jeunes. Parfois un simple choc suffit à tuer un aîné alors qu’un adulte ou un enfant pourraient s’en remettre sans problème.

Il faut rappeler qu’à partir de 50 ans, les capacités motrices diminuent, des problèmes visuels et auditifs peuvent apparaître, les réflexes baissent, les temps de réaction augmentent … Tous ces problèmes fonctionnels rendent les promenades dans les villes plus dangereuses. Ainsi, une enquête parue l’été dernier en Espagne, montre qu’un quart des piétons seniors s’estiment en danger lorsqu’ils se promènent dans la rue.

Mais ce n’est pas tout, les seniors estiment aussi que les voies publiques ne sont plus adaptées à leurs besoins. Les feux rouges sont trop rapides, ils n’ont guère le temps de traverser. Ils souhaiteraient aussi davantage de passages piétons protégés et des trottoirs moins hauts. D’autres facteurs viennent augmenter ce sentiment d’insécurité : la densité du trafic, le bruit, la vitesse…

Pour en savoir plus, lire aussi :

Une route plus sûre pour les seniors japonais de plus de 65 ans
Israël – 60% des piétons tués dans la circulation sont des seniors
Espagne – Les piétons seniors se sentent en danger dans la circulation
Une octogénaire a été verbalisée en traversant la rue

TARGETING
4 bis, rue Albert Joly
78000 VERSAILLES

01 30 21 40 07


Publié le Vendredi 28 Octobre 2005 dans la rubrique Transports | Lu 3955 fois