Sommaire
Senior Actu

Un boomer américain sur deux est hypertendu et 40% sont obèses

Selon une étude annuelle réalisée par le Centre national des statistiques de santé américain (NCHS) parue la semaine dernière, aux Etats-Unis, la moitié des baby-boomers (55-64 ans) souffrent d’hypertension et 40% d’entre eux sont obèses.


Ainsi, selon ce rapport annuel, l’état de santé des baby-boomers, génération née entre 1946 et 1964, issue de l’explosion des naissances qu’a connu l’après-guerre, s’est détérioré par rapport au même groupe d’âge il y a dix ans.

Cette tendance pourrait même annoncer un inversement des gains continus de l’espérance de vie que le pays a observé depuis le début du siècle. Ces chiffres sont d’autant plus préoccupants que d’ici 2011, les boomers les plus âgés bénéficieront de la Sécurité sociale américaine (Medicare) et que cette situation risque de faire fortement augmenter les budgets. En effet, d’ici 2014, cette tranche de la population représentera 40 millions de personnes contre 29 millions en 2004.
Au vu de ces chiffres, il apparaît clairement que la bonne santé de cette génération, proche de l’âge de la retraite, sera déterminante pour l'équilibre financier des programmes fédéraux d'assurance maladie et de retraite.

En 2003, les dépenses consacrées aux médicaments prescrits par des médecins ont augmenté de 11% par rapport à 2002. L'ensemble des coûts de santé a progressé de 7,7% pour totaliser 1.700 milliards de dollars en 2003, représentant 15,3% du PNB ou 5.670 dollars par personne, contre 14,9% l'année précédente.

« Le contrôle de l’hypertension et de l’obésité est crucial pour la santé. C’est encore plus vrai pour les baby-boomers qui vieillissent » indique l’un des responsables de cette étude. « Il est temps d’agir contre ces deux fléaux afin que les Américains puissent vivre plus longtemps et en bonne santé » a-t-il ajouté.

La directrice des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le docteur Julie Gerberding, incite les 55-64 ans à prendre soin de leur santé, à faire attention à leur poids, à leur taux de cholestérol, à leur pression sanguine, aux risques d’attaques cardiaques et au diabète. « La fin de la cinquantaine et le début de la soixantaine sont des périodes de la vie où l’on doit se focaliser sur la prévention » précise-t-elle en ajoutant « qu’il n’est jamais trop tard pour adopter un style de vie plus sain, de manière à vivre mieux et plus longtemps ».

Selon les statistiques collectées par le NCHS, les décès provoqués par les maladies cardio-vasculaires, le cancer et les attaques cérébrales -les trois principales causes de mortalité- ont tous diminué en 2003 entre 2 et 5%.

Toujours selon ce rapport, un quart des adultes ont souffert d’un mal de dos au cours des trois derniers mois. 15% sont sujets à des maux de tête chroniques (plus chez les femmes) et encore 15% à de douleurs dans le cou.

En 2002, l’espérance de vie à la naissance des Américains était de 75 ans pour les hommes et 80 ans pour les femmes. A 65 ans, leur espérance de vie était de presque 82 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes.


Publié le Jeudi 15 Décembre 2005 dans la rubrique Santé | Lu 1331 fois