Sommaire
Senior Actu

Un Français sur cinq épargne pour préparer sa retraite

En France, près d'un Français sur cinq détient au moins un produit d'épargne financière visant à se constituer un complément de retraite. C'est ce que révèle une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) publiée en avril dernier.


Ainsi, selon cette étude, en 2010, 18,6% de la population française de plus de 18 ans déclarait posséder au moins un support d'épargne en complément de sa retraite obligatoire.
 
Comme on peut s’y attendre, l'assurance-vie reste l'actif financier le plus répandu avec 7,1% des personnes sondées qui en possèdent une.
 
Viennent ensuite les livrets d'épargne défiscalisés (5,6%), les produits de retraite supplémentaire individuelle (5,6%), le plan d'épargne retraite populaire (2,7%), la retraite supplémentaire d'entreprise (2,6%) et les valeurs mobilières (2,4%).
 
Globalement, le montant épargné par les détenteurs d'une assurance-vie ou de valeurs mobilières est en moyenne plus élevé que pour les détenteurs de produits d'épargne de retraite supplémentaire classiques : respectivement 44.000 euros et 58.000 euros pour les premiers et 15.000 euros pour les seconds.
 
L'étude souligne que parallèlement au désir de se constituer une épargne retraite, d'autres motifs de détention peuvent être invoqués : par exemple, constituer une réserve d'argent, disposer d'un bon rendement, réaliser un projet professionnel, etc. Ainsi, un gros tiers (38%) des détenteurs d'une assurance-vie choisissent ce produit pour mettre de l'argent de côté, 29% pour en faire bénéficier un proche et seulement 28% pour préparer sa retraite.

Un Français sur cinq épargne pour préparer sa retraite
Un taux de détention qui croît avec l'âge ...

Très logiquement, plus l'âge de cessation d'activité professionnelle se rapproche et plus le taux de détention d'au moins un support d'épargne de retraite supplémentaire augmente. Ainsi, seuls 7,8% des personnes de moins de 30 ans déclarent posséder ce type d'actifs contre 28,9 % pour les personnes âgées de 54 à 59 ans. En revanche, à partir de 60 ans, ce taux de détention décroit progressivement.
 
... et le niveau de vie

Le taux de détention d'une épargne retraite supplémentaire augmente également avec le niveau de vie : de fait, 7,2% des personnes sondées, disposant de moins de 9.630 euros par an, détiennent au moins un support d'épargne pour préparer leur retraite contre 45% pour les personnes dont le niveau de vie atteint plus de 51.880 euros par an.
 
Toujours selon cette étude, seul un retraité sur cinq perçoit une rente de retraite supplémentaire : 11,1% des retraités perçoivent une rente issue d'une retraite supplémentaire individuelle, 7,3% perçoivent une rente issue d'un produit d'épargne supplémentaire d'entreprise et seulement 1,1% une rente provenant d'anciens contrats d'assurance-vie, de décès et d'autres produits. Bien que privilégiée dans la constitution d'une épargne retraite supplémentaire, l'assurance-vie fait rarement l'objet d'une conversion du capital épargné en rente, ce qui explique sa faible part.

Source


Publié le Mardi 12 Août 2014 dans la rubrique Finances | Lu 1380 fois