Sommaire
Senior Actu

Ukraine – Une main d’oeuvre sujette au vieillissement et à l’exil


A en croire Ella Libanova, conseillère scientifique du président ukrainien, la tendance au vieillissement et à l’expatriation de la population active locale n’arrange en rien l’économie d’un pays aux structures encore fragiles, comme l’indique un récent article de l’Interfax-Ukraine news agency.

L’avancée en âge de la main d’œuvre ukrainienne est bien réelle : un salarié sur six dépasse la barre des 50 ans, soit près de quatre millions d’employés. « Un obstacle à la mise en œuvre de stratégies innovantes car cette main d’ouvre vieillissante est peu adaptée aux nouvelles technologies et à la reconversion professionnelle », estime Ella Libanova.

Phénomène tout aussi préoccupant, l’expatriation croissante ces dernières années d’une partie de la main d’œuvre dans les pays voisins que sont la Slovaquie, la République tchèque, la Hongrie et la Pologne. Deux millions d’Ukrainiens y travailleraient en permanence, le double occasionnellement. « Ces pays viennent de rejoindre l’Union Européenne, les emplois y seront plus rares pour nous. Notre marché du travail devrait en souffrir, au moins à l’ouest du pays », indique la conseillère.

Cette dernière met également en avant les problèmes structurels de l’économie ukrainienne. Des emplois nécessitant de moins en moins de qualification, et surtout un secteur agricole encore prédominant ne générant pas de croissance économique, contrairement à l’industrie et au bâtiment. Enfin, l’université semble avoir oublié de s’adapter au marché du travail, formant des rangées de juristes et d’économistes au détriment d’ingénieurs et de techniciens tant attendus.

Grégory Glavier © Senioractu.com 2004


Publié le Lundi 7 Juin 2004 dans la rubrique Divers | Lu 839 fois