Sommaire
Senior Actu

Trop d’épargne chez les seniors coréens et crainte d’un ralentissement de la croissance

Une étude réalisée récemment par l’Institut LG pour la recherche économique (LGERI) s’inquiète du niveau d’épargne de la population senior, qu’il juge trop élevé, ce qui risque à son avis, de freiner la consommation et donc de ralentir la reprise économique.


Cet institut coréen est donc préoccupé par le ralentissement de la consommation et l’augmentation du taux d’épargne des personnes de plus de 50 ans. Comme le souligne l’un des responsables de cette étude dans un article du Korea Times : « cette population met de l’argent de côté afin de pouvoir venir en aide à leurs enfants, pour financer leur mariage par exemple, mais aussi de manière à se constituer un petit pécule pour leur retraite ».

Pour son enquête, le LGERI, s’est appuyé sur les chiffres et les données fournis par le Bureau national de la Statistique coréen, le NSO. L’Institut s’est penché sur l’historique des foyers dont le chef de famille était âgé de 25 à 29 ans en 1969. Il a ensuite étudié les dépenses et l’épargne de ces cellules familiales, qui ont aujourd’hui dépassé la cinquantaine, au cours des dernières décennies.

A l’âge de 39 ans, le taux d’épargne de ces foyers s’élevait à 25.7% puis il est retombé à 18.9% à 49 ans. Dépassée la cinquantaine, le taux est remonté à 28.1% (54 ans) puis à 32.9% à 60 ans. « La hausse de la thésaurisation chez les citoyens seniors n’est pas bonne pour l’économie » poursuit l’Institut « car cette politique de resserrement des dépenses pourrait entraîner une baisse de la consommation ».

Et le LGERI d’ajouter que les entreprises qui travaillent principalement sur le marché des seniors devraient peut-être envisager de réorganiser leurs stratégies commerciales, si les plus de 50 ans continuent à favoriser les restrictions budgétaires plutôt que les dépenses.

A titre de comparaison, à partir de 50 ans, les japonais et les taiwanais préparent eux aussi leur retraite en épargnant, mais pas avec la même ampleur que les quinquas coréens. Ainsi, ces derniers (les 50 ou 60 ans) économisent plus que leurs compatriotes de 20, 30 ou 40 ans.
Trop d’épargne chez les seniors coréens et crainte d’un ralentissement de la croissance

De nos jours, dans ce pays de 48.4 millions d'habitants, les personnes âgées de plus de 65 ans représentent 8.6% de la population totale. Dans cette même tranche d’âge, le rapport homme/femme est de 0.67.

L’âge moyen des Coréens est de 34.51 ans. L’espérance de vie moyenne à la naissance s’élève à 75.82 ans, 72.19 pour les hommes et 79.76 pour les femmes.

Pour en savoir plus sur les seniors coréens, lire aussi :

Solitude et précarité : tel est le quotidien des seniors coréens
Les trois quarts des seniors coréens n’ont pas préparé leur retraite


Publié le Vendredi 2 Décembre 2005 dans la rubrique Finances | Lu 9885 fois