Sommaire
Senior Actu

Trois jeunes chercheurs du Master « Vieillissement » récompensés par le Prix FNG-Servier

A l’occasion de la 26ème Journée annuelle de la Société Française de Gérontologie et Gériatrie et pour la 14ème année consécutive, la Fondation Nationale de Gérontologie (FNG) représentée par sa directrice, le Professeur Françoise Forette et les Laboratoires Servier représentés par leur directeur scientifique, le Dr Philippe Gonnard, ont récompensé trois jeunes chercheurs du Master « Vieillissement ».


Face au défi que représentent le vieillissement individuel et le vieillissement des populations pour nos sociétés, la compréhension des mécanismes intimes du vieillissement constitue donc, plus que jamais, une nécessité et implique un essor significatif de la recherche spécifique dans le domaine de la biologie du vieillissement.

Les jeunes chercheurs d’aujourd’hui vont constituer le fer de lance de la recherche de demain. Ce sont eux qui devront relever ce défi. Ils méritent donc d’être encouragés et soutenus pour pouvoir contribuer eux aussi, à l’instar des décideurs économiques et politiques, à la révolution de la longévité que nos sociétés vont connaître au cours du 3ème millénaire.

Les 3 lauréates 2005 du Prix FNG Servier de Biologie du Vieillissement sont :

Emilie Picard : Protéines du métabolismes du fer dans la rétine de souris normales et transgéniques pour la transferrine humaine au cours du développement, du vieillissement et en condition de stress oxydatif

Céline Caillava : Etude de SLITI dans le recrutement des cellules souches neuronales adultes dans un modèle animal de démyélinisation du SNC

Mélanie Kollen : Contribution des sous-unités NR2 des récepteurs NMDA dans la plasticité synaptique au cours du vieillissement

Cette formation, se veut unique en Europe. Les étudiants sont formés dans le cadre du Master Recherche, biologie cellulaire, physiologie et pathologie « Mécanismes cellulaires du vieillissement » de Paris 5 Paris 7. Précisons que ce master prend la succession du DEA de Biologie du Vieillissement créé en 1990. Il est actuellement dirigé par Y. Courtois INSERM 598 et coordonné par J. Treton. Il s’agit du seul master, tant en France qu'en Europe, à se consacrer actuellement à l'étude des mécanismes biologiques qui conduisent au vieillissement.

Certes, des enseignements de gérontologie et de gériatrie existent dans le cadre des études médicales et scientifiques en 3ème cycle, mais les aspects fondamentaux de la sénescence n'y sont qu'effleurés et avec des visées totalement différentes.

Le double objectif de cette formation est de détecter des talents pour initier une recherche et former des professionnels de la recherche en biologie du vieillissement. Elle comprend un stage pratique dans un laboratoire. Il faut aussi souligner que ce master travaille en collaboration avec l'industrie, ce qui permet de familiariser les étudiants avec ce secteur d'activité et de montrer l'intérêt de la recherche appliquée.

Depuis la création du DEA, environ 400 étudiants ont suivi cette formation et plus de 140 thèses d’université ont été soutenues. Chaque année, environ quinze nouvelles thèses sont engagées.


Publié le Mercredi 19 Octobre 2005 dans la rubrique Divers | Lu 4217 fois