Sommaire
Senior Actu

Trois ans de pratiques intergénérationnelles dans une ville de Seine St Denis

La ville des Lilas en Seine St Denis, propose sur son site internet, un dossier présentant les différentes structures qui favorisent les relations « intergénérationnelles ». En effet, depuis 2003, des actions -qui ont toutes pour finalité la création de liens, de solidarité et de « vivre ensemble »- ont été multipliées et diversifiées. Toutes ces rencontres sont rendues possibles grâce aux seniors bénévoles qui ne mesurent « ni leur peine ni leur temps » pour développer de nombreuses initiatives, indique la mairie, mais aussi, grâce aux partenaires qui acceptent de participer aux projets (établissements scolaires, CAF, centre de loisirs...) : rencontres conviviales, réalisations communes avec les plus petits, tutorat, transmission de savoir-faire avec les plus grands, etc.


A l’école maternelle Julie-Daubié

Les petits apprécient les moments privilégiés partagés avec les seniors, et tout particulièrement les ateliers cuisine. Quatre ou cinq enfants autour d’une table, en compagnie de deux ou trois « mamies d’adoption » : ils mélangent, tournent, étalent, goûtent, mais aussi se racontent, se confient.

Les mamies ont du temps. Elles le donnent aux enfants qui le prennent et en redemandent, autant pour faire des gâteaux, que pour être écoutés. En fin de séance, quand elles quittent les petits, les grands-mères sont remerciées d’un bisou, d’un sourire, ou plus tard, au milieu du marché dominical, d’un retentissant « Colette, tu me connais ! Maman ! c’est la mamie qui fait les gâteaux ! »

D’autres ateliers sont par ailleurs organisés, autour du jardinage, de la couture ou pour les décorations des fêtes. .../...
Trois ans de pratiques intergénérationnelles dans une ville de Seine St Denis

A l’école maternelle Courcoux

L’atelier « Autour du jeu », avec des personnes du Club des Hortensias, permet de renforcer les compétences des enfants en numérotation, apprentissage abordé en grande section. Les seniors apportent également un soutien aux enfants qui ont des difficultés. Ils interviennent auprès de petits groupes une fois par mois, et chaque trimestre, toute la classe se rend au Club pour une séance de jeux qui se termine par un goûter.

Ces jeux donnent aux petits l’envie de jouer seuls en classe et de partager des moments de plaisir avec leur famille. Pour témoigner de leur plaisir à rencontrer les personnes du Club des Hortensias les enfants et leurs enseignants de l’école maternelle Courcoux ont eu l’idée de leur écrire un poème.

A la Caisse d’Allocations Familiales (CAF)

Grâce aux rencontres autour du jeu, de nombreux échanges s’établissent entre les enfants fréquentant la permanence d’Action Sociale de la Caisse d’Allocations Familiales et le Club des Hortensias.

Tout au long de l’année, les temps forts du calendrier (Noël, chandeleur, fête de la musique...) sont l’occasion d’organiser des ateliers spécifiques. Une kermesse est proposée par le Club des Hortensias aux enfants. A leur tour, les enfants invitent les seniors à la sortie au bord de la mer.

A travers tous ces moments privilégiés, des relations affectives se créent entre les aînés et les enfants de la CAF qui pour la plupart, ont peu de liens avec leurs grands parents résidant souvent à l’étranger.

Au Centre de loisirs primaire

Rapprocher les générations, les voir partager les mêmes plaisirs... le bilan très positif des rencontres autour du jeu organisées avec le centre de loisirs depuis 2003, a permis de tisser des liens, significatifs et durables, basés sur l’échange des connaissances, du savoir faire et du savoir être.

Pour faire évoluer le projet, les adhérents du Club des Hortensias ont rencontré les animateurs et se sont engagés dans différents projets de création. Depuis, les enfants apprennent à tricoter, à broder, s’initient à l’art floral et aux techniques de la peinture sur soie.

Deux autres projets ambitieux verront le jour prochainement : la construction d’une maquette de château fort ainsi qu’un concert présenté par les enfants courant juin. Une manière de se rapprocher, d’échanger, de se découvrir et surtout de se respecter et de laisser tomber les préjugés.

L'avis des Lilasiens...

"Je suis enceinte de 5 mois et je pense que les grands parents vont être très importants dans quelques mois pour mon bébé. Ce rapport est vraiment fondamental. Mon bébé leur apportera une autre jeunesse, il représentera une renaissance pour eux".

"Les deux s'apportent des connaissances, des échanges d'expériences. Moi, les jeunes m'apprennent des choses que je ne connais pas dans le domaine de la musique, du théâtre par exemple. Nous, on enseigne aux jeunes ce que l'on sait, nos connaissances, nos expériences".

"Je pense que les gens qui sont à la retraite pourraient donner du temps pour aider des jeunes à trouver du travail. J'ai fait de la formation pendant des années, je pourrai les aider, mais il faudrait pouvoir le faire dans un cadre un peu structuré et je trouve que ça n'existe pas vraiment".


Publié le Jeudi 1 Juin 2006 dans la rubrique Intergénération | Lu 3699 fois