Sommaire
Senior Actu

Traitement de l'insuffisance cardiaque : le point avec le professeur Richard Isnard

Les 25èmes Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie (SFC) se tiennent actuellement à Paris. Cette année, le thème principal porte sur « La Cardiologie sur-mesure ». Dans ce contexte, le professeur Richard Isnard revient sur les challenge du traitement de l’insuffisance cardiaque (dont deux-tiers des malades sont âgés de 75 ans et plus). Détails.


Traitement de l'insuffisance cardiaque : le point avec le professeur Richard Isnard
Contrairement à la plupart des pathologies cardiovasculaires, la prévalence de l’insuffisance cardiaque continue d’augmenter du fait du vieillissement de la population et de la meilleure prise en charge des maladies causales.
 
Des progrès thérapeutiques considérables ont été réalisés au cours des trente dernières années : ces progrès concernent non seulement les traitements associés tels que la resynchronisation et les défibrillateurs automatiques implantables mais également la pharmacologie. Ainsi, une étude récente avec un nouveau médicament laisse entrevoir un espoir supplémentaire pour allonger la survie et diminuer les hospitalisations.
 
Toutefois, et malgré toutes ces avancées thérapeutiques, la mortalité de l’insuffisance cardiaque reste élevée et il faut savoir que dans l’avenir, une amélioration supplémentaire du pronostic passera sans doute par une meilleure individualisation de la prise en charge. D’ores et déjà, de nombreuses expériences existent telles que les réseaux de soins dédiés ou le télémonitoring qui reste un des enjeux des prochaines années.
 
De plus, un programme d’aide au retour au domicile après une hospitalisation a récemment été mis en place par la CNAM.
 
Pour améliorer la prise en charge de cette pathologie, il sera sûrement nécessaire :

- de formaliser le parcours du soin de façon rationnelle, avec des rôles bien partagés par les différents acteurs de soins,

- de se préoccuper de l’éducation des patients,

- d’établir une meilleure stratification des phénotypes de ce syndrome hétérogène qu’est l’insuffisance cardiaque, qui devrait déboucher sur des traitements plus personnalisés.
 
Enfin, la prise en charge de l’insuffisance cardiaque terminale est aussi un enjeu important car de plus en plus de patients relativement âgés mais encore en bon état général sont porteurs de cardiopathies avancées.

Insuffisance cardiaque : quelques données épidémiologiques

- Plus d’un million de Français souffrent d’insuffisance cardiaque (15 millions en Europe, 26 millions dans le monde).

- Les deux-tiers des malades ont plus de 75 ans.

- 500 000 personnes sont atteintes d’insuffisance cardiaque chronique.

- L’insuffisance cardiaque est la première cause d’hospitalisation chez l’adulte, avec 160 000 hospitalisations/an, soit plus de 1 750 000 journées d’hospitalisations/an.

- La mortalité est estimée à 50% à cinq ans à partir de l’apparition des premiers symptômes.

- La prévalence de l'insuffisance cardiaque est en hausse dans la population et devrait toucher près d’un Français sur dix dans les prochaines années.


Publié le Mercredi 14 Janvier 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1048 fois