Sommaire
Senior Actu

Toyota RAV4 Hybrid AWD: priorité au confort

Outre un design affirmé pour sa carrosserie et l’adoption de l’hybridation, le nouveau RAV4 de chez Toyota se distingue par un confort d’utilisation particulièrement remarquable. L’espace disponible et la taille du coffre sont également des éléments propres à séduire une nouvelle catégorie d’acheteurs.


L’adoption d’une motorisation hybride pour le RAV4 est également l’occasion pour Toyota de rafraîchir le style et lui offrir une allure au design plus dynamique. La face avant est ainsi totalement redessinée et s’enrichit de projecteurs à LED. La calandre reprend l’esprit du design « manga » apparu dans le traitement des Lexus. Pour l’arrière, Toyota a modifié légèrement le dessin des feux et équipé la base du bouclier d’une protection apparente qui apporte une touche de dynamisme supplémentaire. Les bas de caisse ont également été redessinés.
 
Dans l’habitacle, le RAV4 bénéficie d’une nouvelle planche de bord agréable à l’œil et surtout, pratique à l’usage avec de nombreux petits rangements. On apprécie la présence d’un écran multimédia intégré au tableau de bord contrairement à la tendance actuelle qui le laisse en excroissance. En revanche, la réactivité du GPS est un peu trop lente.
 
Pour les passagers, l’espace est parfait et l’on apprécie le confort des sièges avant. Seuls les grands trouveront l’assise un peu courte sous les cuisses. Autre détail important, sur la version hybride, les batteries qui sont stockées sous la banquette arrière empêchent le dossier de se rabattre complètement et de disposer ainsi d’une surface de chargement totalement plane. Le volume de chargement est également réduit de près de 50 litres.

L’adoption d’une motorisation hybride est également l’occasion pour Toyota de changer l’esprit du modèle. En effet, présenté pour la première fois en 2004, le RAV4 a toujours été apprécié par de nombreux utilisateurs ruraux. Véritable petit 4x4 équipé d’un Diesel, les vétérinaires, les habitants de zones montagneuses savaient qu’ils pouvaient toujours compter sur ses qualités dynamiques.
 
Aujourd’hui, après quatre générations et 6,5 millions de véhicules vendus, Toyota adopte une autre philosophie et privilégie désormais une clientèle plus familiale et surtout plus urbaine en faisant disparaître du catalogue la version Diesel 4x4 au profit de l’hybride. En revanche, une version Diesel reste disponible en simple traction, il s’agit du moteur BMW 2 litres de 143 ch qui nécessitait une transmission intégrale spécifique que Toyota ne souhaitait pas développer pour de petits volumes, nous a confirmé Pascal Ruch le PDG de Toyota France.
 
Au volant. Dès les premiers tours de roues, la philosophie hybride est présente. Modèle particulièrement apprécié d’une clientèle davantage soucieuse d’économie que de performance, le RAV4 Hybrid est en adéquation avec l’air du temps. Le confort en priorité et les économies de carburant. Il implique une conduite douce et ne supporte pas d’être brusqué. 

Les suspensions, très souples, ont été mariées à des pneumatiques Bridgestone Ecopia. Un choix discutable ; en effet, ces pneumatiques s’avèrent particulièrement désagréables à l’usage. En virages serrés ou dans les ronds-points, ils sont vite bruyants et n’offrent pas un comportement dynamique efficace. Ces Bridgestone n’aiment pas être malmenés par une conduite soutenue. Ils manquent également de précision dans les trajectoires.
 
Quant à la boîte CVT utilisée sur ce modèle, elle conserve son principal défaut, à savoir, être sonore lors des accélérations. Mais il s’agit là d’un élément subjectif, en effet les accélérations du Rav4 Hybrid sont en réalité tout à fait satisfaisantes. Voiture familiale, le RAV4 doit être conduit d’une façon tranquille. Dans ces conditions, il avoue une consommation urbaine de 6,7 litres aux 100 km et de 9,6 l en parcours routier et autoroutier. On apprécie alors la boîte automatique tout à fait reposante.
 
Des moteurs électriques placés aux roues arrière viendront, si besoin, assurer la transmission intégrale dans des conditions difficiles. Autre point fort du RAV4 Hybrid AWD, sa possibilité de tracter une charge de 1.650 kg, ce qui est un avantage important par rapport à la concurrence. Un petit bateau ou une caravane peuvent être ainsi attelés facilement.
 
Maintenant que le Diesel n’est plus -à juste titre- en odeur de sainteté, le RAV4 Hybride à tous les atouts pour conquérir une nouvelle clientèle urbaine familiale. Spacieux, confortable, écologique, il est toujours le meilleur des petits SUV après avoir été le premier. 

Joël Chassaing-Cuvillier

​Le Toyota RAV4 Hybrid AWD en quelques chiffres

Moteur essence 4 cylindres en ligne – 2 494 cm3 (90 x 98 mm) + Moteur synchrone à aimants permanents – 197 ch à 5700  tr/min (total thermique + électrique) – 206 Nm à 4400 tr/min – Boîte automatique à variateur
 
Dimensions : 460,05 x 184,5 x 170,5 cm, empattement : 266 cm – Poids : 1690 kg – Pneumatiques 235/55 R18
 
Vitesse : 180 km/h – Accélération de 0 à 100 km/h : 8,3 s
 
Emissions de CO2 : 118 gr/km
 
Prix : de 38.800 à 42 000 euros



Publié le Mardi 26 Janvier 2016 dans la rubrique Automobile | Lu 3978 fois