Sommaire
Senior Actu

Tout savoir sur le problème des jambes lourdes

Alors que le laboratoire Iprad vient de présenter sa nouvelle gamme de produits Rap Phyto (comprimés, gel et crème) pour un meilleur confort circulatoire, le docteur Valérie Leduc, phlébologue, revient en trois questions sur les problèmes de jambes lourdes.


Les jambes lourdes : qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome des jambes lourdes est la manifestation la plus connue du dysfonctionnement du système veineux qui porte le nom d’insuffisance veineuse, c’est-à-dire d’une incapacité des veines à faire remonter convenablement le sang des pieds vers le cœur.
 
Avant de décrire le mécanisme des jambes lourdes, il faut rappeler que le retour veineux des pieds vers le cœur est réalisé à l’aide des muscles (pompe musculaire) qui entourent les veines et aussi aidé par les valvules qui se trouvent à l’intérieur des veines et qui empêchent le sang de redescendre (système anti-reflux physiologique).
 
Le phénomène de la stase veineuse dans les jambes ainsi décrit, se manifeste le plus souvent par le gonflement des chevilles, des engourdissements, des fourmillements et des lourdeurs. Attention cependant : la présence de varices ne signifie pas forcément que les jambes sont douloureuses. Dans certains cas, les filets veineux sensitifs ont été détruits et bien que les varices soient particulièrement nombreuses, les jambes sont indolores.

Quels sont les facteurs aggravants ?

L’hérédité, le nombre de grossesses et la grossesse elle-même, la pilule, la ménopause, le vieillissement naturel (perte de tonus) et certains traitements hormonaux sont fréquemment retrouvés chez les personnes présentant des problèmes de jambes lourdes liées à la fragilisation des vaisseaux. Idem si une personne est en surpoids.
 
Quant aux stations debout ou aux piétinements prolongés, ils ne font pas bon ménage avec la sensation de légèreté. Les vendeuses, les hôtesses de l’air, les coiffeuses ou encore les infirmières le savent bien. Vous travaillez en position assise ? Ce n’est guère mieux ! Car il faut activer le flux veineux pour combattre les jambes lourdes ! Et pour cela, l’exercice physique tel que la marche et un bon moyen de réponse : elle permet d’activer les multitudes de petites veines qui se trouvent sous le pied et de faire remonter le sang jusqu’au mollet, dont le muscle sert de pompe jusqu’au cœur.
 
Enfin, toutes les sources de chaleur au niveau des jambes peuvent accentuer le phénomène de jambes lourdes en dilatant les veines (chauffage au sol, bains prolongés, etc.)
 
Quelles sont les solutions ?

Quand il s’agit d’une maladie veineuse, malgré une hygiène de vie la plus parfaite, une alimentation équilibrée et la pratique du sport, le problème de jambes lourdes sera toujours plus ou moins présent. C’est pourquoi des solutions alternatives existent. Application de gel, prise de phlébotoniques,… Pour lutter contre l’insuffisance lymphatique, les drainages, les bas de contention et la position « jambes en l’air » le plus souvent possibles sont indiqués.
 
Et pour venir à bout de la rétention d’eau on peut combiner la prise d’un traitement adapté par voie orale et l’application d’un soin spécifique sur les jambes avec une bonne hygiène de vie : suppression des aliments trop salés (certaines eaux, charcuteries, etc.), régime en cas de surpoids et aussi la pratique de sport tel que la natation.


Publié le Lundi 2 Juin 2014 dans la rubrique Bien-être | Lu 1124 fois