Sommaire

Thermes de Saujon : un nouveau protocole de prise en charger des troubles du sommeil

A partir de juin 2017, les Thermes de Saujon en Charente-Maritime vont proposer une toute nouvelle réponse thérapeutique efficace, non médicamenteuse et sans danger à l'un des fléaux du siècle, le trouble du sommeil. Ce nouveau protocole a été élaboré avec le spécialiste du sommeil, le Dr Patrick Lemoine, psychiatre, docteur en neuroscience.


Pour Patrick Lemoine, « l'objectif de Saujon est de proposer un sevrage complet des psychotropes inutiles, donc par définition les somnifères et les tranquillisants qui sont des produits toxiques. Les médicaments tuent. Les risques de décès de gens qui prennent plus de trois mois des somnifères sont presque multipliés par deux ».
 
Rappelons qu’en France, on estime qu’environ 11,5 millions de personnes prennent occasionnellement des benzodiazépines et près de 7 millions régulièrement avec au moins quatre prescriptions par an. Par ailleurs, plus de la moitié (52%) deux ceux à qui l'on prescrit une première fois des benzodiazépines, deviennent des consommateurs réguliers pendant aux moins deux ans alors que la règle est de limiter l'usage des somnifères à quatre semaines et à douze semaines pour les tranquillisants !
 
Troubles du sommeil, des causes et conséquences variées
L'insomnie et les troubles du sommeil peuvent avoir des causes et conséquences variées. Stress, anxiété, mauvaise hygiène de vie... Tout cela peut influencer le sommeil et provoquer dès lors un véritable handicap pour les personnes enfermées dans ce cercle vicieux... Pour le Dr Lemoine « quand aller au lit n'est plus un plaisir mais une angoisse, lorsque la souffrance est devenue intolérable, il faut agir ». Une mauvaise nuit, puis deux, puis trois, etc... Et c’est l’engrenage : l'angoisse arrive, alimentée par la peur de ne pas dormir, puis cela tourne à l’obsession, ce qui vous empêche encore de dormir.
 
L'intérêt de la cure thermale...
Pour faire face au cercle vicieux de l'insomnie chronique et des troubles du sommeil, « il suffit d'induire un cercle vertueux en supprimant les aberrations de comportement rythmiques et nutritionnels, et en supprimant ce qu'on appelle les toxiques du sommeil (produits excitants, lumière bleue des écrans... etc.). Dans cet esprit, les équipes de Saujon proposent aux curistes de nombreuses d'astuces. Lorsqu'ils auront réussi à supprimer les causes, une bonne partie du travail aura été fait. »
 
Dans la pratique, cette cure thermale vise à apporter une solution douce et naturelle. Avec un soutien psychologique adapté, elle permet de changer son hygiène de vie et d'adopter une alimentation saine associée à une activité physique régulière. Les soins thermaux adaptés et le suivi médical personnalisé favorisent ensuite la détente et la relaxation pour se ressourcer.
 
Pour le Dr Lemoine, « dès lors que les curistes suivent ce protocole en toute connaissance de cause, une bonne partie du travail est déjà accomplie ». En effet, il est indispensable de comprendre les troubles du sommeil et d'en balayer les idées reçues. Avec des ateliers psycho-éducatifs spécifiques et des séances de relaxation, les curistes pourront ainsi identifier les causes de son dysfonctionnement et acquérir des outils pour leur permettre de retrouver un sommeil naturel.
 
En pratique : pendant 3 semaines, en complément de la cure thermale conventionnée (remboursée) avec des soins d'hydrothérapie quotidiens et d'un suivi médical hebdomadaire, l'Ecole Thermale du Stress propose 6 ateliers psychoéducatifs spécifiques encadrés par une équipe médicale: évaluation de votre trouble du sommeil ; les images conscientes ou inconscientes que vous avez du sommeil (chasse aux idées reçues, test, ...); les causes des troubles du sommeil ; les mécanismes du sommeil ; la gestion du stress (différentes techniques) ; le High-tech à votre service. S'ajoutent des séances de relaxation, un bilan personnalisé de fin de stage, des évaluations pendant et après la cure et la possibilité d'entretiens individuels supplémentaires avec un psychologue. Compter 250 euros le stage de trois semaines.

Publié le Mardi 23 Mai 2017 dans la rubrique Santé | Lu 831 fois



Commentez cette information