Sommaire
Senior Actu

The Scotch Malt Whisky Society : le produit avant l'étiquette

Souvent, en matière d’art, on reproche aux béotiens d’acheter avec leurs oreilles plutôt qu’avec leurs yeux. Une situation qui peut également s’appliquer aux amateurs de vins et de spiritueux. Pour lutter contre l’attrait de l’étiquette, la SMWS propose des bouteilles identiques dont le contenu reste de provenance anonyme.


Des bouteilles identiques et des étiquettes aux indications ésotériques, voilà ce que la Scotch Malt Whisky Society propose à ses adhérents. En voulant donner la priorité aux saveurs, la SMWS éduque les amateurs en leur proposant des produits aux origines connues mais qu’il faudra se donner la peine de découvrir par une dégustation raisonnée.
 
En effet, les douze whiskies proposés dans le catalogue de la SMWS proviennent tous de distilleries connues. Le principe pour la SMWS étant d’acheter un ou plusieurs fûts dans ces grandes maisons pour ensuite les embouteiller à destination de ses membres avec logiquement, la garantie de disposer d’une sélection rare.

Douze whiskies qui correspondent aux douze profils aromatiques créés par les experts de la SMWS afin de permettre aux membres du club de découvrir leurs préférences. Un nombre, un nom à l’inspiration poétique et une indication de saveur, voilà les seules informations dont on disposera en acquérant l’une ou l’autre de ces bouteilles.
 
Nous avons par exemple été séduit par la référence 7.169 « Sunday afternoon feeling » que l’on peut qualifier de Juicy, Oak & Vanilla. Certains ne l’aimeront pas et préféreront la 121.97 « Feels like Heaven » plus Spicy & Sweet. Chaque membre choisira ainsi le malt qui correspondra à son palais sans être l’esclave d’une étiquette renommée ou d’un âge mis en évidence.
 
Il suffit de se laisser guider par l’expérience des dégustations effectuées en compagnie d’autres membres de la SMWS lors de différentes présentations de la gamme. Les informations se trouvent au www.smws.com/flavour-fanatics.
 
Joël Chassaing-Cuvillier


Publié le Jeudi 18 Mai 2017 dans la rubrique Consommation | Lu 971 fois