Santé

Tétanos : une toxi-infection qui touche principalement les personnes âgées


Selon les résultats de la dernière étude présentée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’Institut de veille sanitaire (InVS), 86% des 36 cas de tétanos relevés au cours des quatre dernières années concernaient des personnes âgées de 70 ans ou plus.


Rappelons que le germe du tétanos pénètre dans le corps à l’occasion de lésions de la peau, le plus souvent pas des petites plaies ou des coupures légères qui semblent à première vue sans gravité. Il est donc très facile de contracter le tétanos.

Ce germe se trouve dans notre environnement. Rural ou urbain, dans la terre, dans la boue, dans la poussière... En gros, il est présent pratiquement partout !

Plus précisément, le tétanos est une toxi-infection aiguë grave et…souvent mortelle (il s’agit d’une toxine qui agit sur le système nerveux). En France, le tétanos reste rare puisque l’InVS a recensé 36 cas en quatre ans ; entre 2008 et 2011 (vs 300 cas en 1975). Parmi ces 36 cas, onze se sont avérés mortels, soit une létalité de 31%.

Et comme le souligne l’InVS, les cas touchent « principalement des personnes âgées (86% ont 70 ans ou plus) et des femmes (75%) ». En ce qui concerne la « porte d’entrée », il s’agissait de blessures (66,7% des cas), ou de plaies chroniques (25%). Toutefois, dans 8,3% des cas, la porte d’entrée n’a pas été identifiée. Par contre, « tous les cas étaient non ou mal vaccinés ».

Précisons que « tous ces cas et décès auraient pu être évités par une meilleure application du calendrier de vaccination antitétanique et, en cas de plaie, par la vaccination et l’administration d’immunoglobulines spécifiques humaines selon le protocole recommandé ».

Le vaccin antitétanique reste l’arme absolue contre le tétanos. C’est un vaccin obligatoire en France. Il assure une protection de très longue durée (5 à 10 ans). D'où l'importance de favoriser une politique de rappels à l'occasion de toute consultation chez le médecin traitant.
Lu 31288 fois
Publié le Mardi 26 Juin 2012




Réagir à cet article :