Sommaire
Senior Actu

Tarifs bancaires : enfin une baisse significative !

Dans un monde où tout augmente –sauf les salaires et les retraites- voici enfin une bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat des Français. En effet, selon le baromètre annuel* de Choisirmabanque.com, les frais bancaires ont connu une baisse significative l’année dernière après une décennie de hausse… Détails.


Le gouvernement se serait-il enfin attaqué à la finance, tel que le promettait le président François Hollande dans son discours du Bourget en 2012 ?
 
La question reste d'actualité dans un contexte où les tarifs bancaires ont enfin baissé après près de dix années de hausse continue...
 
C'est en tout cas ce que révèle l'étude sur 130 banques passées au crible par ChoisirmaBanque.com en collaboration avec le quotidien Le Monde
 
« Moins 2.02% par rapport à 2013 !  C'est la baisse constatée des tarifs bancaires sur 130 banques analysées. Cette bonne nouvelle est significative et va permettre aux Français de gagner un peu de pouvoir d'achat dans un contexte morose. C'est surtout la preuve que des mesures concrètes peuvent faire bouger sensiblement les lignes » explique Ludovic Herschlikovitz, fondateur du site du site internet de comparateur de banques.
 
Cette baisse significative serait fortement liée à deux lois passées successivement en fin d'année 2013 : tout d’abord, le plafonnement des commissions d'intervention et ensuite, la loi de la Commission Européenne sur les virements et prélèvement SEPA.
 
« Une grande partie de ce repli s'explique par une des mesures prises par le gouvernement. Désormais, une banque ne peut pas facturer plus de 8 euros chaque découvert, quand certaines le faisaient payer 14 euros en 2013. Sans la loi, nul doute que les banques n'auraient pas renoncé à cette pratique » ajoute Ludovic Herschlikovitz.
 
D'autres frais bancaires sont également en baisse, telles que les assurances moyen de paiement ou l'accès internet qui devient enfin gratuit pour la majorité des banques. On note cependant quelques hausses également… Notamment, le retour significatif des frais de tenue de compte. Les banques délaissent de plus en plus les packages tant décriés par les associations de consommateur pour se recentrer vers des tarifs « à la carte » où les frais de tenue de compte sont facturés.
 
Les cartes bancaires sont également en hausse modérée, ce qui va à contre-courant des banques en ligne qui propose une carte gratuite à vie (sous conditions de revenu ou d'épargne)
 
Sur la globalité des tarifs, et après avoir analysé six profils de consommation,  on constate surtout des divergences très importantes d'une banque à une autre pour un service identique.

Quelques exemples des profils de consommation :

- Senior : tarifs de 103.52 € à 327.03 € / moyenne : 156.09€
- Jeune actif : tarifs de 9.58€ à 258.70 € / moyenne : 134.62€
- Jeune non actif : tarifs de 33.27€ à 292.04 € / moyenne : 104.78€
- Employé : tarifs de 3.16€ à 292.44 € / moyenne : 125.37€
- Cadre : tarifs de 44.11 € à 443.02 € / moyenne : 253.48€
- Cadre supérieur : tarifs de 39.80€ à 494.07 € / moyenne : 254.74€
 
Pour un même service, le client est en droit de se demander ce qui justifie un tel écart entre les établissements bancaires... Les banques en ligne, qui n'ont pas à financer un réseau d'agences, occupent la plupart du temps les premières marches du podium en offrant des tarifs largement moins chers que les banques traditionnelles et une carte bancaire à vie pour la plupart. Ces tarifs très compétitifs restent cependant réservés à une clientèle capable de justifier  d'un minimum de revenus ou d'épargne (ce qui n'est pas le cas des jeunes non actif dans nos profils ou des seniors qui ont été exclu des offres des banques en ligne car ils continuent d'exécuter la majorité des procédures en agence ou par téléphone)
 
« Ces lois favorables au consommateur ont été votées et adoptées en octobre dernier et n'ont pas laissé aux banques le temps de réajuster leurs tarifs pour janvier 2014. Les spécialistes prévoient une correction des tarifs pour 2014-2015 pour compenser la « baisse forcée » de ce début d'année. D'ailleurs, on remarque déjà pour certaines banques de nouvelles lignes de frais inédites telles que la facturation d'un courrier de validation pour la mise en place d'un prélèvement » conclut le fondateur de Choisir ma banque.
 
*Etude réalisée sur 130 banques et 890 packages bancaires hors DOM


Publié le Mercredi 5 Février 2014 dans la rubrique Finances | Lu 691 fois