Sommaire
Senior Actu

Taiwan - La question des futurs seniors taiwanais ne doit pas être ignorée


Doris Lin et Michael Chen, respectivement conseillère à la Fondation Eden pour le sécurité sociale et président de la Fondation Chen Hsiu Luan pour l’éducation, publiaient dans le Taipei Times en janvier dernier un article sur le vieillissement de la population taiwanaise, phénomène dont ils jugent la vitesse ‘’alarmante’’.

Ils estiment en effet que le vieillissement se produit alors que le pays prospère peu, à la différence des pays occidentaux, qui ont été/sont riches avant d’être âgés. A Taiwan, aucun secteur, public ou privé, n’est équipé pour faire face aux problèmes que cela posera à moyen terme. Aujourd’hui encore la démographie fait qu’une grande part de population reste active et soutient financièrement un petit nombre de personnes âgées et de jeunes à charge. Par ailleurs les dépenses médicales ont baissé depuis l’instauration du Système national d’assurance santé.

La proportion de plus de 65 ans a dépassé les 9% l’année dernière et atteindra en 2021 près de 16%, le taux actuel en France, en Allemagne, au Japon et au Royaume-Uni. Sur le long terme, la baisse du taux d’accroissement naturel va entraîner de sérieux problèmes. Il est encore possible aujourd’hui, selon les auteurs, d’introduire dans le système taiwanais les outils nécessaires à la bonne préparation du vieillissement, en permettant d’augmenter les dépenses attribuées soins et aux médicaments par exemple. Le gouvernement aura un rôle à jouer dans la formulation des politiques de soins pour les personnes âgées. Si rien n’est décidé, affirment Chen et Lin, les coffres de l’Etat sonneront bien vite creux.
Taiwan - La question des futurs seniors taiwanais ne doit pas être ignorée


Publié le Lundi 16 Février 2004 dans la rubrique Social | Lu 530 fois