Sommaire
Senior Actu

Tabloïds de Renaud Meyer : l’auteur manipule ses personnages et le lecteur


La petite Emily a disparu. Elle devait rentrer chez elle par le bus de 18 heures, après son cours de piano. Elle n’est toujours pas là à 19 heures. Ni plus tard. Ni les autres jours.
Tabloïds de Renaud Meyer : l’auteur manipule ses personnages et le lecteur

A la satire sur les médias, à l’exploitation journalistique et politique d’un fait divers, l’auteur de ce thriller ajoute le dessin des frontières floues de la morale et des valeurs.

Y a-t-il des crimes justes, des vengeances légitimes ? Qu’est-ce que le bien, le mal ? Peut-on être victime et consentante, meurtrier et contraint ? Qui est Caïn, qui est Abel ?

On devine tôt qui est le responsable de la disparition, mais on n’en est jamais certain. Ce n’est d’ailleurs peut-être, pas lui. Messager, journaliste, voisin, oncle, cousin est-ce le même homme aux multiples facettes ou sont-ils des personnes différentes ? On se trouble. Car peut-on dire, nous-même, ce que nous sommes. On ne sait pas très bien qui l’on est.

Renaud Meyer, en changeant continuellement l’angle de son intrigue, manipule ses personnages autant que le lecteur. Il rend son récit inquiétant et déstabilisant. Il pousse à se poser des questions plus ou moins avouables, toujours dérangeantes. On est perdu. Les repères se brouillent. On est la meute vengeresse, on est la victime.

Ce qui est sûr c’est que l’on a besoin de ces livres qui désignent jusqu’à l’effroi notre capacité à la bassesse et à la cupidité mais aussi à l’innocence et à la compréhension. Sommes-nous tous coupables de nos pensées ou de nos actes ? Qui ou quoi nous influence ? Est-ce le désarroi qui dérègle nos raisonnements ? L’émotion qui pervertit nos principes ?

C’est angoissant. Comme l’attente d’un enfant qui ne rentre pas.

Tabloïds
Renaud Meyer
Ed. Mercure de France
171 pages
15.50 euros


Publié le Lundi 15 Janvier 2007 dans la rubrique Culture | Lu 1721 fois