Sommaire
Senior Actu

Suzuki Swift 1.0 Boosterjet SHVS : un design réussi

Initiateur du petit 4x4, Suzuki est également un spécialiste des petites voitures urbaines. Aujourd’hui, le constructeur japonais présente sa nouvelle version de la Swift qui représente ses meilleures ventes du marché français.


Pour cette quatrième génération de la Swift, Suzuki est parti d’une feuille blanche pour aboutir à un produit radicalement nouveau. Nouveau design, nouveau moteur et nouveau châssis, la Swift 2017 est armée pour des faces à faces avec une concurrence redoutable comme la Toyota Yaris, la Clio, la Peugeot 208 et autres VW Polo.
 
On apprécie le design moderne et classique qui n’adopte pas la brutalité stylistique de certaines japonaises. En revanche, le recours à la poignée de porte arrière intégrée dans le montant devient lassant, et ce qui avait été original il y a quelques années, finit par lasser d’autant que le maniement ergonomique n’est pas aisé.
 
Modèle le plus vendu de la marque japonaise sur le marché français avec 7.354 immatriculations en 2016 -ce qui représente 36% des ventes de la marque-, la Swift se positionne entre la petite Ignis et la Baleno. Trois modèles qui utilisent comme base la nouvelle plateforme Heartect. Un choix qui permet à la Swift de perdre 120 kg sur la balance par rapport au modèle précédent. Le modèle de base ne pèse ainsi que 840 kg. 

Outre son allure sympathique, la nouvelle Suzuki Swift offre un habitacle confortable où chacun trouve son espace. L’ergonomie est tout à fait correcte et l’on apprécie l’organisation des informations et des instruments dans un combiné central parfaitement lisible. La console centrale, intègre selon les versions un écran LCD de 7’’. Orientée vers le conducteur elle apporte les informations de confort et du système multimédias.
 
On pourra néanmoins regretter le choix de matériaux un peu légers dans la réalisation de l’habitacle. Mais les gains de poids ont un prix qu’il convient d’assumer. D’autant que selon les versions l’équipement proposé s’avère assez complet et suffisant. A titre d’exemple, dès le premier niveau facturé 13 500 euros, la Swift dispose d’une climatisation. 

​Au volant.

Pour cet essai, nous avons choisi la nouvelle motorisation 3 cylindres essence turbo de 1.0 L associé au système hybride SHVS. Ce nouveau moteur remplace désormais le Diesel au sein de la gamme. Ce système hybride d’appoint est constitué d’un alterno-démarreur Mitsubishi qui développe 3ch et alimente une batterie au lithium de 36 Wh.
 
Selon Suzuki, il permet un gain de 0,6 litre aux 100. Agréable à l’usage, ce trois cylindres reste souple et n’a pas l’habituelle rugosité et les vibrations de ce type de moteur. Sur un parcours accidenté de l’arrière-pays niçois, la consommation n’a pas dépassé les 6,3 l aux 100/km. Une souplesse qui n’interdit pas à la Swift d’être incisive si le besoin s’en fait sentir. Suzuki démontre là son savoir-faire en matière de petites cylindrées. 

Lors de notre essai, c’est une transmission manuelle à cinq rapports qui était disponible mais une boîte CVT et une boîte automatique à six rapports sont également au catalogue. Bien équilibré, le nouveau châssis de la Swift offre un comportement sûr et agréable. On peut simplement reprocher un amortissement un peu trop souple dans certaines conditions de revêtements routiers et à vive allure.
 
Mais cela reste un épiphénomène exceptionnel. Dotée de tous les équipements de sécurité habituels, la Suzuki Swift de notre essai s’affiche à 17.000 euros. Un prix compétitif par rapport à la concurrence (la Toyota Yaris hybride coûte 3.000 euros de plus) et qui permet de disposer d’une carte grise d’hybride. Un avantage financier dans certains départements. Mais le modèle de base à 13.500 euros s’avère également un excellent choix pour ceux qui roulent peu. Selon les équipements choisis la facture ne dépassera pas les 15.000 euros.
 
Joël Chassaing-Cuvillier

​La Suzuki Swift 1.0 SHVS en quelques chiffres

Moteur essence 3 cylindres en ligne – 998 cm3 (73,0 x 79,5 mm) – 111 ch à 5 500  tr/min – 170 Nm à 2000 tr/min
 
Boîte manuelle à 5 rapports
 
Dimensions : 384 x 173,5 x 149,5 cm, empattement : 245 cm – Poids : 925 kg
 
Pneumatiques 185/55 R16
 
Vitesse : 195 km/h – Accélération de 0 à 100 km/h : 10,6 s
 
Émissions de CO2 : 97 gr/km
 
Prix : de 13.500 à 17.000 euros 



Publié le Jeudi 6 Avril 2017 dans la rubrique Automobile | Lu 1431 fois