Sommaire
Senior Actu

Suresnes : une aide à domicile étendue à 7 jours sur 7

La ville de Suresnes (Hauts-de-Seine) vient d’annoncer dans un communiqué, l’extension des horaires concernant l’aide à domicile des personnes âgées. Désormais, les aînés, seront pris en charge le soir, les week-ends et les jours fériés…


Préparer un repas, aider à faire une toilette, surveiller la prise de médicaments : pour ses bénéficiaires, personnes âgées, isolées ou dépendantes, l'aide à domicile représente un soutien matériel et psychologique indispensable à la vie quotidienne ainsi qu'un lien social aussi stimulant que rassurant.

A Suresnes près de Paris, « le service d'aide à domicile ne connaitra plus de relâche » souligne un récent communiqué de la mairie qui précise que « cinq cent soixante dix personnes sont prises en charge par le CCAS (Centre communal d'action sociale), dont 300 au titre de l'aide à domicile ».

La nouveauté ? Depuis la mi juillet 2011, ce service a été étendu aux soirées (jusqu'à 19H30), aux samedis (jusqu'à18h) et aux dimanches et jours fériés (de 9 à 16H).

« Ces aménagements vont permettre d'accompagner des gestes essentiels à la fin de journée comme le déshabillage, la préparation du repas ou la surveillance de prise des médicaments, explique Bénédicte Vignol, chef du service Personnes âgées. Le week-end, les interventions programmées seront mises en place en direction des personnes les plus dépendantes. »

Cette extension du suivi devrait également permettre de renforcer la vigilance auprès de personnes âgées dont les risques d'isolement sont accrus durant la période estivale... « Le passage à cette permanence réelle de l'aide à domicile résulte d'un important travail de préparation notamment dans le secteur des ressources humaines afin, d'une part d'assurer les interventions et les astreintes d'encadrement et, d'autre part, de garantir le respect du droit du travail (amplitude horaire, rémunération des heures supplémentaires etc.) » remarque encore le communiqué.

Il s'inscrit aussi dans un contexte doublement sensible : bénéficiant de l'aide financière par les caisses de retraite et les Conseils généraux, le secteur de l'aide à la personne a connu ces dernières années une hausse des tarifs horaires, conséquence de l'augmentation des objectifs de qualité de service. La part restant à charge ayant augmenté les bénéficiaires ont souvent réduit la demande ce qui ralentit l'activité de nombreux prestataires. L'extension des horaires représente donc aussi pour le service du CCAS de Suresnes une opportunité de se positionner sur la prise en charge de la grande dépendance et donc d'élargir son activité. Enfin, il permet de valoriser les compétences et le potentiel d'une équipe dont la moitié possède un Diplôme d'état d'Auxiliaire de vie sociale.

« Les missions des aides à domicile sont en constante évolution, explique Bénédicte Vignol : elles ne se contentent pas de prendre en charge des tâches matérielles. Elles créent un lien social, assurent un soutien psychologique, aident les personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives à regagner des parts d'autonomie. Elles sont souvent le seul lien qui rattache les personnes âgées à l'extérieur ».

Un rôle primordial face à l'enjeu de la dépendance et dans un secteur marqué à l'échelle nationale par des tendances lourdes. L'éloignement géographique et l'évolution démographique font en effet que les familles peuvent de moins en moins assurer ce rôle. On comptait 5,4 aidants pour une personne de plus de 85 ans en 2006. Ils ne seront que 3,5 en 2020, quand un Français sur quatre aura plus de 60 ans…


Publié le Mardi 26 Juillet 2011 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 1971 fois