Sommaire
Senior Actu

Sur la route des vacances… La vitesse ?

Le 1er aout tombe cette année un vendredi… La plupart des Français vont donc prendre la route samedi ou dimanche prochain pour de longues semaines de vacances. Pour cette occasion, l’assureur MMA et la radio Europe 1 ont voulu sensibiliser les automobilistes aux dangers des excès de vitesse, principale cause d’accidents mortels en 2013, par le biais de messages de prévention qui encouragent les conducteurs à lever le pied.


Une large majorité des Français (82%) utilise la voiture pour se rendre sur leur lieu de vacances.
 
Et sur la route de la mer ou de la montagne, près de la moitié (45%) avoue avoir déjà dépassé les limitations de vitesse !
 
Les principales raisons évoquées : le manque d’attention (55%) ou la faible circulation (44 %). En revanche, et contre tout attente, le plaisir de rouler vite est peu plébiscité (10%).
 
A noter que ce sont les « petits » excès de vitesse qui sont les plus fréquents sur route nationale : 63% des conducteurs reconnaissent rouler à 100 km/h au lieu de 90 km/h.
 
Mais aller à 150 km/h au lieu de 130 km/h sur l’autoroute concerne aussi un gros quart (27%) des conducteurs. Par contre, les « grands » excès de vitesse sont plus rares : 13% d’entre eux roulent à 120 km/h sur une route nationale et 7% à 170 km/h sur autoroute.  
 
« Il n’y a pas de petits excès de vitesse. Tout petit excès de vitesse peut conduire à un grand danger. Rouler à 100 km/h au lieu de 90 augmente la distance d’arrêt de 13 mètres, soit la longueur de 3 voitures ! Pour un grand excès, par exemple en roulant à 130 km/h au lieu de 90, la distance d’arrêt atteint 60 mètres. Soit l’équivalent de 14 voitures ! Chiffres qu’il faut multiplier par 1,5 sur route humide », explique Stéphane Daeschner, en charge de la prévention des risques routiers chez MMA.
 
A noter qu’en cette période de crise, le fait d’informer les Français que rouler à 140 km/h au lieu de 130 sur un trajet Paris-Marseille entraine une hausse de la consommation d’essence et donc un surcoût financier a un impact fort sur leur conduite : ainsi, 80% des sondés indiquent que ceci les incite à plus de prudence. Autres raisons : la distance plus importante nécessaire à une voiture pour stopper quand elle est lancée à 130 km/h et le faible temps gagné au total, par une vitesse excessive.
 
Enfin, soulignons que sur la route des vacances, le motif principal qui incite les conducteurs à la prudence et à réduire leur vitesse, est la présence des proches à bord du véhicule (53%). Les personnes qui voyagent avec leurs enfants de moins de 15 ans sont encore plus sensibles à cet élément (68%).
 
Alors, dans tous les cas de figure, le week-end prochain : soyez prudents et reposez-vous… 


Publié le Mercredi 30 Juillet 2014 dans la rubrique Transports | Lu 938 fois