Sommaire
Senior Actu

Suisse – Les réserves d'or pourraient venir au secours des retraites

(1580 signes)


Malgré l’opposition du gouvernement, la première chambre du Parlement suisse vient d’adopter une loi portant sur le financement des retraites par les produits de la vente de stocks d’or.

La répartition des résultats de la vente d’or fait l’objet de débats très vifs actuellement en Suisse. A la suite de la suppression de la parité-or du franc, la Banque nationale suisse (BNS) dispose de plus de réserves d'or qu'elle n'en a besoin pour mener sa politique monétaire. Un avoir équivalant à 1 300 tonnes d'or, soit 20 milliards de francs suisses (13,2 milliards €), est ainsi disponible pour être employé à d'autres fins d'utilité publique.

L'idée de réserver à l'AVS (Assurance Vieillesse et Survivants) une part importante de l'argent à distribuer a rallié une majorité de parlementaires. La seconde option qui privilégiait le versement de cet argent à la Confédération et aux cantons n’a pas été retenue. La répartition actuelle des bénéfices de la BNS (un tiers à la Confédération et deux tiers aux cantons) est bel et bien en passe d’être modifiée. Ces bénéfices devraient désormais être versés au fonds AVS, exception faite d'un milliard de francs qui restent réservés chaque année aux cantons.

A l’image du gouvernement, le ministre des finances, Hans Rudolf Merz, a critiqué cette approche. En plus de mettre en danger l'indépendance de la BNS, il estime que cela ne résoudra pas à long terme les problèmes financiers de l'AVS.

Le dossier est maintenant transmis à la deuxième chambre du Parlement, le Conseil des Etats, qui en débattra à son tour durant la session d'automne.


Publié le Lundi 21 Juin 2004 dans la rubrique Retraite | Lu 556 fois