Sommaire
Senior Actu

Suisse – L’ostéoporose touche un homme sur cinq après 50 ans, selon une étude suisse


L’étude réalisée par des chercheurs de l’Université et des hôpitaux universitaires de Genève met en évidence la corrélation entre l’ostéoporose masculine et les variations de séquence du gène LRP5, a indiqué Le Temps dans un article paru le 18 mai.

Les résultats des recherches menées auprès de 889 personnes (dont environ 50% d’hommes et 50% de femmes), ont été publiés dans The American Journal of Human Genetics ce mois-ci.

Chez les hommes atteints d’ostéoporose, le gène LRP5, responsable de la synthèse d’une protéine se trouvant sur les cellules qui permettent la création osseuse (les ostéoblastes), a été modifié. Ce lien n’est pas vérifiable chez la femme.

Deux études adjacentes ont été menées sur 350 enfants puis sur une centaine d’hommes de plus de 50 ans souffrant d’ostéoporose précoce. Elles ont permis de vérifier les résultats.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’ostéoporose est un problème de santé majeur chez les seniors. Causée par la diminution de la densité osseuse et l’altération de la micro-architecture des os, cette maladie est responsable de nombreuses fractures, surtout des hanches, des vertèbres et du poignet.

Au cours de sa vie une femme sur deux risque d’être atteinte par l’ostéoporose, maladie due à une baisse du taux d’œstrogènes après la ménopause et à la constance du taux de corticostéroïdes. Chez l’homme, ce sont les facteurs génétiques qui expliquent cette maladie des os fragiles. Elle peut résulter également de la prise de traitements ou de la défaillance de certaines glandes.

Cette nouvelle découverte pourrait permettre de dépister les personnes à risques mais comme le remarque le Professeur Ferrari, coresponsable de l’étude, « il est toujours difficile de remplacer le produit naturel d’un gène par un médicament. Nous nous dirigeons néanmoins vers une thérapie d’un genre nouveau. »

Delphine Dujardin © Senioractu.com 2004
Suisse – L’ostéoporose touche un homme sur cinq après 50 ans, selon une étude suisse


Publié le Jeudi 27 Mai 2004 dans la rubrique Santé | Lu 473 fois