Sommaire
Senior Actu

Suisse – Découverte d'un nouveau marqueur de la maladie d’Alzheimer


Deux protéines présentes dans le liquide céphalorachidien permettraient de diagnostiquer la maladie d’Alzheimer : c’est le résultat d’une étude menée par Alessia Maddalena et une équipe de chercheurs de l’Université de Zurich parue en septembre dernier dans "Archives of Neurology".
De janvier 2000 à décembre 2001, l’équipe a testé 100 personnes, malades et saines. Parmi les malades, certaines présentaient un profil compatible avec Alzheimer, d’autres souffraient de différents types de démence ou de troubles neurologiques sans démence. Le résultat tend à montrer que le rapport des concentrations de ces deux protéines, le peptide Ab42 et la protéine phospho-tau, permettrait de différencier les sujets souffrant d’Alzheimer des autres, même à un stade précoce de la maladie. Ces résultats suggèrent qu’à l’avenir, la mesure de ce rapport pourrait remplacer une partie des examens menés pour établir le constat d’Alzheimer, raccourcissant la procédure et diminuant les coûts.
Il faut rappeler que jusqu’à présent, le diagnostic de la maladie reste délicat. Seule une étude post-mortem permet de repérer avec certitude les lésions cérébrales caractéristiques d’Alzheimer. Du vivant du patient, la procédure clinique est complexe et la fiabilité du résultat ne dépasse parfois pas de 80% à 90%, surtout pour les stades précoces de l’affection.



Publié le Lundi 6 Octobre 2003 dans la rubrique Santé | Lu 359 fois