Sommaire
Senior Actu

Stress au travail et retraite

Le stress au travail, causé par une lourde charge de travail, par des contraintes de temps, par des exigences conflictuelles et par un manque de liberté de décision, est peut-être un facteur qui intervient dans la décision de prendre sa retraite, mais un facteur que l'on omet souvent.


En effet, même après une longue carrière, des travailleurs de certaines professions peuvent reporter leur retraite pour la simple raison qu'ils aiment leur travail -parce qu'ils réussissent à concilier les exigences de travail et la liberté de décision. Par contre, bon nombre de travailleurs stressés et insatisfaits de leur emploi peuvent penser que l'heure de la retraite ne sonnera jamais assez tôt, selon une nouvelle étude.

À partir de l'Enquête nationale sur la santé de la population, cette étude vise à vérifier si les travailleurs âgés de 45 à 57 ans en 1994 dont le niveau de stress au travail était élevé étaient plus susceptibles de prendre leur retraite que ceux qui ne ressentaient pas la même pression.

Cette étude montre que de 1996 à 2002, les travailleurs âgés occupant des emplois de gestion, professionnels ou techniques et qui subissaient un niveau élevé de stress au travail avaient beaucoup plus tendance à prendre une retraite précoce que ceux dont le stress au travail était moindre. Par contre, le départ à la retraite des employés administratifs, des ventes et des services ainsi que des cols bleus n'avait aucun lien avec le stress au travail.

Comme les gestionnaires, les professionnels et les techniciens ont des niveaux de scolarité plus élevés, ils s'attendent peut-être à ce que leur emploi leur donne assez de latitude et leur fournisse l'occasion d'utiliser leurs compétences et leurs aptitudes professionnelles. De plus, parce que les gestionnaires, les professionnels et les techniciens ont généralement des revenus plus élevés et qu'ils sont plus susceptibles de bénéficier d'un régime de retraite, il se peut que ceux d'entre eux qui occupent des emplois caractérisés par des niveaux de stress élevé hésitent moins à prendre leur retraite.

Enfin, les employés âgés pourraient être plus enclins à continuer de travailler si le stress au travail pouvait être allégé par la capacité de concilier les exigences professionnelles et la liberté de décision.


Publié le Vendredi 22 Juillet 2005 dans la rubrique Retraite | Lu 3955 fois