Sommaire
Senior Actu

Sri Lanka - Les seniors proportionnellement plus touchés par le Tsunami


Selon le gouvernement sri lankais, suite au tsunami dévastateur du 26 décembre dernier, le nombre de morts s’élève actuellement à 30.893 et celui des disparus, en baisse, est de 6.038 personnes. Dans la mesure ou 60% de la population est âgée de plus de 20 ans on peut supposer que les personnes âgées, ont aussi fortement été touchées par cette catastrophe naturelle sans précédent.

On ne saura probablement jamais le nombre exact de morts. Les médias évoquent principalement toutes les disparitions d’enfants et les orphelins. Mais comme le souligne un moine bouddhiste volontaire dans un groupe de travail, il se pourrait qu’il y ait proportionnellement plus de victimes âgées que d’enfants. Ainsi sur les 31.000 morts, un tiers pourraient être des enfants, un tiers des adultes et un tiers de personnes âgées, sachant que les plus de 65 ans ne représentent que 7% de la population, ils auraient été 4.5 fois plus touchés que les autres tranches d'âges...

« Les personnes âgées ont été ignorées lors de ce désastre. « Dans les camps de réfugiés, personne ne veut s’approcher d’elles » explique un volontaire de l’organisation internationale pour la protection des personnes âgées Helpage, « alors que nous savons que les anciens peuvent nous être très utiles. Ils ont de l’expérience et nous aident réellement lorsqu’on leur en donne la possibilité ».

Les ONG qui s’occupent généralement des aînés essaient de leur fournir de l’aide « de la main à la main », par crainte que les fournitures ou les denrées ne leur parviennent jamais. Après ce raz-de-marée, Help Age a distribué aux seniors touchés par la catastrophe des « kits » de produits contenant des médicaments, des vitamines, de l’eau, du matériel de couchage, des draps, des sarongs, des répulsifs anti-moustiques, des bougies, des vêtements et des allumettes. Mais comme le souligne cet organisme, ce qui manque le plus sont des abris temporaires, des bicyclettes -les personnes âgées ont l’habitude de se déplacer avec ce mode de transport- et surtout qu’on leur dise ce qu’ils doivent faire pour se rendre utile.

Comment expliquer que les seniors, qui représentent finalement une faible part de la population (7% de plus de 65 ans au Sri Lanka contre 16.4% en France) aient été autant touchés par cette catastrophe. Comme en témoigne ce pêcheur, « la plupart des morts sont des personnes âgées et quelques enfants. Bien sûr, le problème pour les anciens était la vitesse et la puissance de la vague, elle est arrivée si vite, que les plus âgés ne pouvaient pas courir ».

D’autres survivants racontent l’histoire d’une famille qui vivait dans une maison près de la plage. Le mari, la femme et les deux enfants se sont enfuis en courant laissant la grand-mère sur place… Elle a survécu en s’agrippant à l’un des piliers de la maison, qui par chance, ne s’est pas écroulée. Dans un autre village, après la première déferlante, deux frères portaient dans leur bras leur grand-mère, la deuxième vague les a déstabilisé, emportant avec elle la vieille dame.

La reconstruction va être dure. Tout le monde le sait. Mais ce sera probablement encore plus difficile pour les personnes âgées. Certaines ont tout perdu : famille, proches, logis, souvenirs, bateaux… Toute une vie emportée par ces vagues meurtrières. Si les enfants commencent à rejouer sur les plages, les seniors ont encore peur. Ils ont définitivement tout perdu. Ils savent qu’ils ne retrouveront rien mais surtout qu’ils n’auront plus la force de reconstruire quoique ce soit. Et pourtant, dans cette misère, leurs pensées et leurs inquiétudes vont encore vers leurs descendants ; comme le souligne une vieille dame « je ne m’inquiète pas pour moi, je m’inquiète pour mes petits-enfants ».

Soulignons que la situation est à peu près la même en Inde où Helpage India craint qu'un grand nombre de rescapés seniors ne décèdent maintenant par manque de soins.
Sri Lanka - Les seniors proportionnellement plus touchés par le Tsunami


Publié le Vendredi 14 Janvier 2005 dans la rubrique Société | Lu 3479 fois