Sommaire
Senior Actu

Solres 92 : une association qui œuvre pour la bientraitance des personnes âgées

Le 19 novembre 2002, le gouvernement créait un Comité national de vigilance pour la défense des personnes âgées. Quelques jours plus tôt, le conseil général des Hauts-de-Seine décidait de favoriser le lancement d'une nouvelle association, Solres 92 (SOLidarité RESpect), visant à mettre en place un dispositif « novateur » concernant la prévention et la lutte contre la maltraitance des personnes âgées sur le département. Ce dispositif s'adresse en particulier aux professionnels intervenant à domicile ou en établissement auprès des personnes âgées.


« Le dispositif s'articule autour de deux axes, la prévention et la médiation », explique en préambule Sylvie Tounsi, coordinatrice de Solres92. Côté prévention auprès des professionnels, qu'ils soient en poste en établissement ou qu'ils interviennent à domicile auprès des familles, l'accent est mis sur la formation. « En 2003, nous avons organisé quatre conférences sur le sujet. Plus de 400 personnes y ont assisté, quelques médecins, mais surtout des travailleurs sociaux, des responsables d'associations de maintien à domicile, des personnels des établissements, des aides ménagères, etc ».

Et Mme Tounsi d’ajouter « Nous avons également mis en place avec la Fassad 92 des sessions de sensibilisation proposées à des groupes de quinze personnes et animées par une psychologue, au sein même des structures d'accueil des personnes âgées ou de maintien à domicile. Les 130 sessions organisées en un an ont toutes été réalisées à la demande des structures, ce qui révèle un besoin important et une volonté des acteurs de la gérontologie de s'engager vers plus de bientraitance. »

L'action de prévention passe aussi par la présence de l'association sur des salons professionnels (forums seniors) se tenant dans le département. Pour agir dès la formation initiale des professionnels, Solres 92 a également développé des partenariats avec des centres de formation d'infirmiers, d'aide-soignants et de travailleurs sociaux du département. .../...
Solres 92 : une association qui œuvre pour la bientraitance des personnes âgées

Les chiffres des actions d'information ou de formation

d'avril 2003 à décembre 2005 : 6.202 professionnels participants
en 2005 : 2.043 professionnels participants dont :
-352 participants au colloque « Solres 92, en marche vers la bientraitance ».
-136 formations pour 1.317 professionnels de maisons de retraite et de service à domicile
-11 cours pour 248 étudiants infirmiers et aides soignants

En 2006, les formations à la bientraitance sont toujours dispensées. Grâce à une subvention du Conseil Général des Hauts-de-Seine, le coût pédagogique des modules de base de la formation bientraitance est gratuit pour les EHPAD et les services de maintien à domicile.

Deux nouveaux modules d’approfondissement de la formation sont proposés aux structures : créer une relation positive avec les familles ; bientraitance en équipe

Depuis février 2006, des ateliers d’analyse des pratiques professionnelles sont proposés chaque mois aux directeurs d’EHPAD et aux directeurs ou responsables de secteur de services d’aide à domicile. Ces ateliers font le lien entre management, organisation, communication… et bientraitance.

La médiation : entre écoute et concertation

Solres 92 s'est dotée d'une permanence téléphonique animée par la psychologue de l'association. Un accueil réservé aux professionnels des CCAS, des CVS ou des CLIC, aux intervenants à domicile ou en établissement confrontés à une situation préoccupante.

Isabelle Ménard, 28 ans est psychologue à Solres 92 :
« La première étape de mon travail consiste à recueillir les situations de maltraitance, de situation d'isolement ou de cohabitation complexe à domicile lors de suspicions de maltraitance. La forme la plus courante c'est la maltraitance psychologique. Il existe aussi la maltraitance dite "financière". Il s'agit d'abus de la vulnérabilité de la personne âgée, le plus souvent dans un cadre intra-familiale notamment autour des questions d'héritage.

La deuxième étape, c'est l'objectivation du signalement. Je prends contact avec l'entourage du cas signalé : les professionnels, le médecin tratant, les personnels de l'aide ou des soins à domicile. Je contacte également la personne âgée elle-même quand c'est possible. L'idée, c'est de mettre en lien les différents services et de partager les informations au bénéfice de la personne âgée.

Enfin, je présente les signalements lors d'un comité technique plurisdisplinaire qui se réunit une fois par mois (il peut être sollicité en cas d'urgence à tout moment) dans le but de formaliser des préconisations
. »

Depuis janvier 2004, Solres 92 s'ouvre aux personnes âgées elles-mêmes et aux familles grâce au partenariat avec la plate-forme d'écoute régionale « Solidarité vieillesse » qui transmet à Solres tous les signalements concernant des personnes du 92. L’association rappelle qu’elle travaille en synergie avec ses partenaires : le conseil général des Hauts-de-Seine, la DDASS, la Fassad 92, la CRAM Île-de-France, la CNAV, AG2R, l'UDAF 92 et CODERPA 92.

Contacts :

Pour les professionnels
Solres 92 (Solidarité respect 92)
Association loi 1901
88, rue Gabriel Fauré
92500 Rueil-Malmaison
Tél : 01 41 39 06 20
Fax : 01 47 51 94 99
Mail

Pour les particuliers
Solidarité vieillesse
Numéro Azur : 0 810 600 209
du lundi au vendredi de 9 h 00 à 17 h 00


Publié le Vendredi 7 Avril 2006 dans la rubrique Social | Lu 18238 fois