Sommaire
Senior Actu

Solitude et précarité : tel est le quotidien des seniors coréens

Compte tenu du vieillissement de la population coréenne d’une part et de l’évolution de la cellule familiale d’autre part, les autorités de ce pays d’Asie, soulignent une augmentation des personnes âgées vivant seules, souvent dans des situations précaires, ce qui peut entraîner des fins de vie particulièrement dramatiques, indique un récent article du quotidien local Korea Times.


Selon les statistiques officielles de la ville de Séoul, le nombre de personnes âgées de 65 ans et plus vivant seules, a atteint le chiffre de 125.000 à fin juin 2005, ce qui représente tout de même 17.5% de la population senior de la capitale coréenne.

Mais plus alarmant encore, le nombre d’aînés isolés a augmenté de 49% depuis le dernier recensement d’il y a quatre ans. A cette époque, les seniors seuls totalisaient alors 84.000 individus.

Cependant, la situation de Séoul n'est pas spécifique et ne fait que refléter celle du pays. Ainsi, entre 2001 et juin 2005, le nombre de citoyens seniors est passé de 586.000 à 711.760, soit presque un tiers de plus en à peine quatre années.

Certes, le phénomène du vieillissement de la population coréenne explique en partie le nombre croissant de personnes âgées isolées, mais une autre donnée doit aussi être prise en compte. En effet, depuis quelques années, la société coréenne, mais aussi la cellule familiale, ont tendance à s’occidentaliser. Résultat, le respect pour les aînés s’amenuise et certaines familles, finissent par les abandonner à leur triste sort, indiquait récemment l’un des responsables de la mairie de Séoul.

« De nombreux seniors vivant seuls, souffrent en plus de difficultés économiques, soit parce qu’ils n’ont pas de travail, soit parce qu’ils n’ont aucun revenu pour vivre correctement ou tout simplement subvenir à leurs besoins. De plus, la plupart du temps, ces aînés qui se retrouvent dans des situations précaires, ont souvent été abandonnés par leurs proches et notamment par leurs enfants » déplore un responsable des affaires sociales de la mairie de Séoul.

Ainsi, presque six seniors sur dix (59%) doivent compter sur l’aide d’un proche pour vivre et plus d’un tiers (34%) doivent travailler. Un sur dix (11%) seulement perçoit une pension de retraite. Le problème est que de nombreux seniors seuls et indigents ne sont pas éligibles au programme national qui vient en aide aux personnes âgées les plus démunies. Pour avoir accès à de tels avantages, il ne faut pas que les enfants de cette personne dépassent un certain seuil de revenus. Or, souvent, ils gagnent plus que ce montant sans pour autant s’occuper de leur parent âgé.

De fait, plus du quart des seniors isolés qui habitent Séoul, 31.430 personnes, vivent au dessous du seuil de pauvreté, sans bénéficier pour autant d’aides sociales. Cette situation reflète une inadaptation du système actuel à la situation réelle des aînés coréens.

Des responsables politiques réclament donc, de la part du gouvernement, qu’il adapte ses politiques de soutien aux aînés, qu’il promeuve le développement des activités bénévoles, qu’il encourage les entreprises privées et les organismes publics à l’amélioration des conditions de vie des citoyens seniors les plus pauvres.

Il faut bien dire que l’isolement et la précarité des personnes âgées entraînent des taux de suicides très élevés parmi cette population. Selon l’Office nationale de la statistique coréen (NSO), les cas de suicides de seniors ont été multipliés par cinq au cours des vingt dernières années. Ainsi, chez les 65 ans et plus, la Corée du sud est passée de 14.3 suicides pour 100.000 habitants en 1983 à 72.5 en 2003 ! Toujours selon les derniers chiffres, les hommes âgés sont 1.5 fois plus nombreux avec 113.4 décès volontaires pour 100.000 habitants contre 47 chez les femmes de plus de 65 ans.
Solitude et précarité : tel est le quotidien des seniors coréens

De nos jours, dans ce pays de 48.4 millions d'habitants, les personnes âgées de plus de 65 ans représentent 8.6% de la population totale. Dans cette même tranche d’âge, le rapport homme/femme est de 0.67.

L’âge moyen des Coréens est de 34.51 ans. L’espérance de vie moyenne à la naissance s’élève à 75.82 ans, 72.19 pour les hommes et 79.76 pour les femmes.

Pour en savoir plus sur les seniors coréens, lire aussi :

Les trois quarts des seniors coréens n’ont pas préparé leur retraite
Après l'Espagne, la Corée du sud pourrait elle aussi devenir le pays le plus âgé d’ici 2050


Publié le Jeudi 24 Novembre 2005 dans la rubrique Société | Lu 2585 fois